APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue) APS AUCUN CAS DE COVID-19 DANS LA TANIÈRE (FSF) APS FACE À LA GUINÉE, LES GAMBIENS VONT JOUER LE MATCH DE LEUR VIE (ENTRAÎNEUR)

L’AMASSADEUR ERIC STROMAYER LANCE LE PROJET « NYONU AHEAD »


  16 Novembre      11        Women's Leadership (334),

   

Kpalimé, 16 nov. (ATOP) – L’ambassadeur des Etats-Unis au Togo, Eric Stromayer a lancé, le vendredi 12 novembre à Kpalimé, le projet « Nyonu Ahead » (les femmes en avant) destiné à promouvoir l’autonomisation financière et le leadership féminin.
Initié par l’ONG Aklala-Batik, le projet « Nyonu Ahead » vise à sortir les jeunes femmes de l’extrême pauvreté à travers la sensibilisation sur leurs droits sexuels et civiques et le renforcement de leur confiance en elles. Ce projet repose sur la théorie du changement selon laquelle l’alphabétisation peut briser la spirale de la pauvreté et l’autonomisation financière peut renforcer les compétences de leadership nécessaires pour s’engager dans la participation politique locale.
Plusieurs activités seront mises en œuvre à travers ce projet. Il s’agit d’établir des certificats de naissance ou des jugements supplétifs à 2000 filles et femmes, d’offrir une formation professionnelle et des compétences entrepreneuriales et des boîtes à outils à 600 jeunes femmes pour démarrer des activités génératrices de revenus. Il est aussi prévu la formation de 300 jeunes femmes et à 150 hommes sur les techniques d’autodéfense ainsi que des aptitudes à pouvoir vaincre la violence économique, sexuelle et physique basée sur le genre, la lutte contre le harcèlement sexuel en ligne et le piège de la traite des êtres humains. Le projet se propose également de renforcer les compétences de 300 femmes sur la participation civique et les techniques d’organisation et aussi de les organiser pour une meilleure participation politique au niveau de la base.
Le projet d’un montant de 250.000 dollars, soit environ 140 millions de FCFA accordé par l’ambassade des Etats-Unis au Togo, est une subvention de l’Africa Regional Democracy Fund (Fonds pour la Démocratie régionale en Afrique). Il sera piloté par l’ONG Aklala-Batik dans les régions des Savanes, Centrale et des Plateaux du Togo sur une période de 10 à 12 mois et touchera environ 7000 cibles indirectes.
L’objectif est de combattre l’apatridie des filles et des femmes sans papiers et de leur donner les moyens de devenir des auto-entrepreneurs, des défenseurs des droits des femmes et des leaders politiques locaux dans les communautés rurales et les villes moyennes de l’intérieur du pays.
Pour M. Eric Stromayer, soutenir les femmes fait partie de leurs priorités à l’ambassade des États-Unis. Selon lui, des études montrent que le fait d’attirer davantage de femmes sur le marché du travail est un moyen sûr pour stimuler l’économie, créer des emplois et réduire la pauvreté. « C’est pour cela que l’ambassade des Etats-Unis a réalisé de nombreux programmes visant à former et à encadrer les femmes entrepreneurs, tels que le Programme des femmes entrepreneurs africaines (AWEP) auquel Mme Chantal Donvide, directrice fondatrice de l’ONG Aklala Batik a bénéficié en 2012 », a expliqué l’ambassadeur des Etats-Unis,
L’ambassadeur a précisé que la sélection du projet « Nyonu Ahead » n’est que la suite logique de tout ce que la bénéficiaire du projet a eu à entreprendre et continue de réaliser en vue d’encourager l’autonomisation complète de la femme togolaise.  « Je tiens ici à la féliciter, elle et son équipe, pour cet engagement hors pair à la cause de la femme », a estimé le diplomate américain.
Le maire de Kloto 1, Winny Yawo Dogbatsè, le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin, le directeur préfectoral de l’Action sociale et plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie de lancement du projet.

Dans la même catégorie