Inforpress Administração do Naviera Armas acusa responsável pela Política do Mar de beneficiar CV Interilhas na rota São Vicente – Santo Antão GNA Commonwealth Games: Ghana grabs two silver and three bronze medals GNA SIM card re-registration: Centres ‘empty’ after extension of deadline GNA ECOWAS Court President honoured by African Bar Association for outstanding Leadership GNA Ghana Revenue Authority donates GHS 50,000 to Appiatse Fund GNA European Union Funded programme promotes inclusive growth, reduction in social inequalities GNA Lands Commission to inaugurate Savannah and North-East regional offices GNA Kumawu District Hospital project to be completed in January next year GNA Minister commissions ICT Centre at Agona Abodom GNA Government optimistic despite S&P downgrade

Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger


  27 Novembre      41        Innovation (5618),

   

Conakry, 27 nov. (AGP) – Pierre Kolié, l’un des lauréats du baccalauréat unique session 2020, 5ème de la République en sciences expérimentales, plaide au près des nouvelles autorités du pays pour une bourse d’études à l’étranger.

C’était à l’occasion d’une rencontre d’échange tenue vendredi, 26 novembre 2021, à l’Institut Nationale de Recherche et d’Action Pédagogique (INRAP), sur la problématique liée à l’octroi des bourses d’études aux élèves lauréats de franco-arabe et ceux de l’enseignement général de la session 2021.

C’est une rencontre qui a été présidée par le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Guillaume Hawing.

Il a tout d’abord expliqué, « on m’a fait croire que l’un des critères à remplir pour être boursier de l’État, c’est de n’est pas dépasser vingt-deux (22) ans. Au moment que j’ai obtenu mon baccalauréat, j’avais vingt-deux (22) ans juste. Mais suite au retard enregistré dans le traitement des dossiers des lauréats de 2020, mon âge a dépassé les vingt-deux (22) ans. Donc, je n’ai pas bénéficié de bourse de l’Etat, malgré mon rang au baccalauréat unique session 2020 ».

Ensuite, il a souligné que son rêve est de faire des études supérieures à l’étranger, à travers l’obtention d’une bourse, afin de devenir un haut cadre, pour venir servir son pays, la République de Guinée.

« Malheureusement, je n’ai pas eu la bourse. Pourtant, quand je faisais le lycée, mon ambition était d’avoir une bourse, pour faire des études en médecine. C’est pourquoi, j’ai travaillé dur pour être lauréat, pensant avoir une bourse pour les études à l’étranger. Mais malgré mon rang de 5ème de la République en sciences expérimentales au bac, je n’ai pas eu de bourse. Mes camarades de promotion qui ont été lauréats comme moi en 2020, ont eu des bourses. Ils sont même partis au Maroc, pour les études universitaires », a-t-il déploré.

Il a sollicité auprès des nouvelles autorités du pays, particulièrement au président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya, qu’il soit rétabli dans ses droits. Puisque, souligne-t-il, sans la bourse d’Etat, ni lui, ni ses parents n’ont pas de moyens pour financer ses études universitaires à l’étranger.
A noter qu’au cours de la rencontre, le ministre Guillaume Hawing a énuméré les critères de choix des élèves lauréats boursiers pour les études universitaires au Maroc, au nombre de trois (03) à savoir, l’âge, la moyenne générale et les notes par matières de spécialité. Il a promis aux élèves lauréats de franco-arabe et ceux de l’enseignement général, de la session 2021 émis sur la liste des boursiers que le gouvernement de la transition prendra toutes les dispositions pour que ces derniers soient rétablis dans leurs droits.

Dans la même catégorie