APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue) APS AUCUN CAS DE COVID-19 DANS LA TANIÈRE (FSF) APS FACE À LA GUINÉE, LES GAMBIENS VONT JOUER LE MATCH DE LEUR VIE (ENTRAÎNEUR)

ABDOULAYE DAOUDA DIALLO : ’’LA RESTAURATION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE N’AURA PAS D’INCIDENCE MAJEURE SUR LA LFI 2022’’


  28 Novembre      5        Economy (12223),

   

Dakar, 28 nov (APS) – La restauration annoncée du poste de Premier ministre ’’n’aura pas d’incidence majeure sur le projet de LFI 2022’’, a indiqué, dimanche, le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo.

Il était interpellé par la député Marème Soda Ndiaye sur un probable réaménagement du budget 2022 en perspectives de la restauration annoncée du poste de Premier ministre.

Le ministre des Finances et du Budget a assuré qu’il est prévu ’’des dispositifs devant permettre de réajuster et de faire face à des situations inattendues de ce genre’’.

Le président de la République, Macky Sall, a fait part, mercredi dernier en Conseil des ministres, de sa volonté d’initier une révision de la Constitution en vue de la restauration du poste de Premier ministre, supprimé en mai 2019

Macky Sall avait promulgué, mardi 14 mai 2019, la loi supprimant le poste de Premier ministre, après une réforme largement adoptée par les députés, le 4 mai de la même année.

Sous la présidence de Léopold Senghor, qui a dirigé le Sénégal de 1960 à 1980, le poste de Premier ministre avait été supprimé entre 1963 et 1970. Son successeur Abdou Diouf s’en était également passé entre 1983 et 1991.

Dans la même catégorie