AGP Dubreka-Justice : Rencontre avec les officiers de la police judiciaire APS SAINT-LOUIS : MANSOUR FAYE ET ABBA MBAYE SE DÉTACHENT APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue)

MACKY SALL APPELLE AU MAINTIEN DES MÉCANISMES DE FINANCEMENTS DU GAZ


  29 Novembre      6        Economy (12223),

   

Diamniadio, 29 nov (APS) – Le président de la République, Macky Sall, a appelé lundi, tous les Etats à œuvrer ensemble au maintien des mécanismes de financement du gaz comme énergie de transition.

Le président Sall a lancé cet appel lors de son discours d’ouverture de la 8ème Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC).

Il a attiré l’attention du Forum sur la décision prise par certains pays d’arrêter les financements à l’étranger des énergies fossiles, y compris la filière gaz, alors même que l’utilisation d’autres sources d’énergies plus polluantes continue.

« Au moment où plusieurs pays africains s’apprêtent à exploiter leurs importantes ressources gazières, l’arrêt des financements de la filière gazière, sous prétexte que le gaz est une énergie fossile, sans tenir compte du fait qu’il est aussi et surtout une énergie propre, porterait un coût fatal à nos économies en quête d’émergence », a-t-il alerté.

Le président Macky Sall estime que « bloquer les financements de la filière gazière, c’est ajouter une grande injustice économique à l’injustice climatique que l’Afrique subit plus que tous les autres continents ».

Vingt pays et cinq banques publiques se sont engagées, à la conférence sur le climat (COP26) de Glasgow (Ecosse), à mettre un terme au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles d’ici à la fin de 2022 et de privilégier le « soutien à la transition vers une énergie propre’’.

Les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni figurent parmi les signataires de cette déclaration.

Dans la même catégorie