Inforpress Administração do Naviera Armas acusa responsável pela Política do Mar de beneficiar CV Interilhas na rota São Vicente – Santo Antão GNA Commonwealth Games: Ghana grabs two silver and three bronze medals GNA SIM card re-registration: Centres ‘empty’ after extension of deadline GNA ECOWAS Court President honoured by African Bar Association for outstanding Leadership GNA Ghana Revenue Authority donates GHS 50,000 to Appiatse Fund GNA European Union Funded programme promotes inclusive growth, reduction in social inequalities GNA Lands Commission to inaugurate Savannah and North-East regional offices GNA Kumawu District Hospital project to be completed in January next year GNA Minister commissions ICT Centre at Agona Abodom GNA Government optimistic despite S&P downgrade

LES TRANSPORTS ROUTIERS DE KAOLACK ONT LARGEMENT OBSERVÉ LEUR MOT D’ORDRE DE GRÈVE


  1 Décembre      18        Society (32599),

   

Kaolack, 1er déc (APS) – La grève de deux jours entamée mercredi par le Cadre unitaire des syndicats des transports routiers du Sénégal (CUSTRS) a paralysé les déplacements des populations vivant à Kaolack (centre), a constaté l’APS.

A la gare routière de Kaolack régnait un calme inhabituel, durant les premières heures de la journée. Il n’y avait pas de passagers dans les véhicules de transport immobilisés par les chauffeurs.

‘’Même les taxis assurant le transport urbain et interurbain ont respecté le mot d’ordre’’, a fait remarquer le vice-président du regroupement des chauffeurs de la gare routière de Kaolack, Moussa Sow.

Les transporteurs locaux resteront en grève ‘’jusqu’à ce que le mot d’ordre soit levé’’ par les dirigeants du CUSTRS, a soutenu M. Sow.

‘’Nous voulons que le chef de l’Etat s’attèle à la résolution de nos problèmes, pour que nous puissions exercer bien notre métier’’, a-t-il ajouté.

Les acteurs des transports routiers ne réclament que ‘’de bonnes conditions’’ de travail, a tenu à préciser Moussa Sow.

Le CUSTRS a entamé une grève de deux jours pour exiger des autorités la satisfaction de 11 revendications dont la fin des ‘’tracasseries de la police, de la gendarmerie, des douanes’’.

Ses membres veulent aussi que l’Etat mette fin à la pratique du ‘’transport clandestin’’ par des propriétaires de véhicules particuliers.

Le Cadre unitaire des syndicats des transports routiers du Sénégal proteste, avec cette grève, contre ‘’la cherté de la carte grise et le relèvement de l’âge légal pour l’obtention du permis de conduire, de 23 à 30 ans’’.

Dans la même catégorie