AGP Dubreka-Justice : Rencontre avec les officiers de la police judiciaire APS SAINT-LOUIS : MANSOUR FAYE ET ABBA MBAYE SE DÉTACHENT APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue)

UNE RALLONGE DE 45 MILLIARDS POUR LA MODERNISATION DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT


  2 Décembre      3        Environment (3244),

   

Dakar, 2 déc (APS) – Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a annoncé qu’une rallonge de 45 milliards de francs CFA sera accordée au ministère de l’Environnement et du Développement durable pour le soutenir dans ses efforts de modernisation.

‘’En termes de modernisation du ministère de l’Environnement, c’est un montant de près de 45 milliards qui sera en addition de ce qui est déjà prévu. Globalement, c’est plus de 100 milliards de rallonge budgétaire qui devraient s’ajouter à ce budget important, mais bien modeste au regard des députés’’, a-t-il révélé.

Le ministre réagissait aux interpellations de plusieurs élus, qui déploraient une insuffisance du budget alloué au ministère de l’Environnement, dont le montant s’élève à 37 milliards 993 millions 685 mille 121 francs CFA.

Le ministre des Finances a promis ‘’de travailler, sans relâche, pour répondre à toutes les demandes de renfoncement de certaines directions, notamment les eaux et forêts’’.

‘’J’ai prévu, au-delà du budget, de travailler avec nos partenaires traditionnels, surtout la Banque mondiale, pour voir comment davantage doter ces structures-là, de moyens conséquents’’, a poursuivi le ministre des Finances et du Budget.

Il a justifié la hausse de 12 milliards de francs CFA sur ce budget, en invoquant le caractère transversal du ministère de l’Environnement. ‘’Ce ministère partage en commun avec d’autres ministères beaucoup de choses, comme celui de l’Industrie, des Infrastructures, des Collectivités territoriales, de l’Agriculture et même celui de l’Elevage’’, a-t-il déclaré.

‘’Un total de sept ministères intervient dans le cadre des questions environnementales. Si on prend en compte tout cela, le budget dépassera près de 100 milliards de francs CFA’’, a expliqué le ministre.

Selon lui, l’enveloppe allouée au ministère de l’Environnement « va permettre de prendre en charge tous les impactés des travaux des grands chantiers du président de la République’’.

Dans la même catégorie