AGP Dubreka-Justice : Rencontre avec les officiers de la police judiciaire APS SAINT-LOUIS : MANSOUR FAYE ET ABBA MBAYE SE DÉTACHENT APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue)

LE DG DE L’ARMP NOTE UNE AMÉLIORATION DANS LE PROCESSUS D’ATTRIBUTION DES MARCHÉS PUBLICS


  3 Décembre      8        Economy (12223),

   

Saint-Louis, 3 déc (APS) – Le Directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) salue une amélioration dans le processus de passation des marchés publics grâce aux réformes enclenchées ces dix dernières années.

’’Certes, il y a toujours des failles mais plus de 80 pourcent des marchés publics sont conformes aux lois’’, a notamment dit Saër Niang qui intervenait au cours des débats organisés à l’Université Gaston Berger (UGB) dans le cadre du colloque ’’Rencontres internationales sur la modernisation de la commande publique en Afrique’’.

Selon lui, ’’la corruption est une réalité dans les marchés publics mais la transparence gagne de plus en plus de terrain’’.

’’Nos rapports ne sont plus suivis par de grands titres dans les journaux’’ et les journalistes ’’n’y trouvent pas beaucoup de choses à dire’’, estime M. Niang.

Il a plaidé pour une sensibilisation plus accrue des différentes acteurs pour les amener à se conformer aux lois mises en place.

Moustapha Djité, magistrat et membre de la cellule d’instruction des recours de l’ARMP a estimé qu’’’un système n’est jamais parfait et que le Sénégal est à un tournant avec la réforme du Partenariat Public Privé’’.

Notant que la commande publique permet d’atteindre le développement, il prône un accompagnement par la formation des différents acteurs pour les amener à être conscients de la nécessité de transparence dans ce secteur.

Selon lui, ’’la transparence est de plus en plus maitrisée et l’intégrité est une réalité dans ce domaine des marchés publics’’.

Mouhamadou Moustapha Aidara, coordonnateur du master Ingénierie de la commande publique, a rappelé le partenariat noué avec l’ARMP a expliqué l’instauration d’un master à l’UGB dont la première promotion vient de sortir.

Il a déclaré que l’UGB va pérenniser cette activité et organisera chaque année une rencontre en collaboration avec l’ARMP.

Le colloque organisé à Dakar et Saint-Louis compte également parmi ses partenaires le Réseau ’’Contrats publics dans la globalisation juridique’’ de la France.

Le réseau « Contrats publics dans la globalisation juridique » regroupe des spécialistes des problèmes relatifs aux contrats publics provenant d’une vingtaine de pays, européens et non européens.

L’organisation sert de vecteur à des échanges d’informations et d’analyses, à l’organisation de colloques, à la préparation d’ouvrages collectifs, à la mise en place de formations sur les contrats publics

Dans la même catégorie