GNA May 9 Commemoration: Sports Ministry condemns hooliganism at leagues centre GNA More female-led horticulture businesses benefit from HortiFresh programme GNA Entrepreneurial mothers immerse in green economy GNA GPRTU to regularise new transport fares with Government SLENA World Press Freedom Day Conference 2nd May 2022, Uruguay High-level Interventions and Ministerial Statements session SLENA World Press Freedom Day Conference 2nd May 2022, Uruguay High-level Interventions and Ministerial Statements session SLENA World Press Freedom Day Conference 2nd May 2022, Uruguay High-level Interventions and Ministerial Statements session SLENA World Press Freedom Day Conference 2nd May 2022, Uruguay High-level Interventions and Ministerial Statements session MAP Aid Al-fitr: L’Imam de la Grande Mosquée de Dakar met en avant la profondeur des relations spirituelles séculaires entre le Maroc et le Sénégal GNA Ghana thrash Guinea to progress to final round of FIFA U-17 World Cup qualifiers

Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)


  5 Décembre      11        Politics (18317),

   

Ouagadougou, 05 déc. 2021(AIB)-Le porte-parole du gouvernement burkinabè Ousseni Tamboura a estimé dimanche, que la crise née du passage du convoi militaire français au Burkina Faso, devrait donner l’occasion de revisiter les accords de partenariat pour des résultats immédiats contre le terrorisme, sans quoi le sentiment anti-français risque de demeurer ou de grandir.

« Le problème rencontré par ce convoi devrait nous donner l’opportunité d’interroger véritablement, la coopération entre la France et le Burkina Faso plutôt que de considérer que c’est une manipulation des réseaux sociaux », a déclaré dimanche le ministre burkinabè de la Communication Ousseni Tamboura sur le plateau de la télévision privée Omega TV.

En mi-novembre, un important convoi militaire français ayant quitté la Côte d’Ivoire pour Gao au Mali, via le Niger, a été bloqué à plusieurs reprises en territoire burkinabè par de nombreux manifestants qui accusent la France de faire le jeu des groupes armés terroristes.

Sur France 24, le porte-parole de l’armée française avait fait cas d’une manipulation sur les réseaux sociaux, orchestrée par des anti-français.

Pour le ministre Tamboura, « les populations sont souvent dans une certaine légitimité pour s’interroger sur l’utilité de cette coopération ».

Dans la même catégorie