AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les résultats des concours administratifs des 20 et 21 novembre seront disponibles le 18 janvier 2022 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La caravane humoristique « Bonjour 2022 » fait bientôt escale à Danané

LA MAQUETTE FUTURISTE DU CICES SERA PRÉSENTÉE AU GRAND PUBLIC BIENTÔT (DG)


  8 Décembre      9        Society (31811),

   

Dakar, 8 déc (APS) – Le Centre international du commerce extérieur (CICES) va présenter sa maquette futuriste au grand public et à la presse dans deux mois, dans une perspective d’un renouveau, a annoncé, mercredi, son Directeur général, Salihou Keita.

’’Nous avons pratiquement terminé la maquette futuriste, nous allons, certainement, dans deux mois maximum, inviter la presse nationale et internationale pour la présenter au grand public’’, a-t-il déclaré.

M. Keita intervenait lors d’une table ronde organisée en présence des deux architectes français ayant construit le CICES en 1971, à l’occasion de la 29ème FIDAK axée sur le thème : ’’promouvoir l’agrobusiness, pour un développement économique et social durable’’.

Selon lui, ’’relancer, c’est faire face à la concurrence forcement, il faut repositionner le CICES avec son écosystème événementiel’’.

’’Nous avons travaillé sur une nouvelle feuille de route s’inscrivant dans la dynamique du renouveau du centre, mais également de son activité phare qu’est la FIDAK’’, a t-il ajouté.

’’Nous ne sommes pas une institution régionale, nous avons décidé de jouer pleinement le rôle du CICES qui consiste à promouvoir l’expansion économique du Sénégal dans tous les secteurs d’activités sur toutes ses formes, à travers l’organisation des salons et des foires’’, a-t-il expliqué.

Dans la nouvelle feuille de route, a avancé le DG, le CICES compte travailler également avec les privés nationaux et internationaux qui vont investir dans cette infrastructure.

’’Nous avons décidé de diversifier nos activités, en allant vers des partenariats intelligents pour porter cette nouvelle feuille de route’’, a-t-il fait valoir.

Il a noté que l’objectif recherché, c’est de booster le taux d’occupation et de fréquentation du CICES, dans un cadre convivial et attrayant.

’’Nous avons demandé que la convention de concession soit renouvelée par l’Etat du Sénégal, car le CICES ne s’occupe que de la gestion, mais les infrastructures appartiennent à ce dernier’’, a-t-il indiqué.

Cette convention de concession, a-t-il soutenu, ayant expiré depuis 2019, il y a lieu de la renouveler pour faire du CICES, un hub économico-culturel.

’’La chance que nous avions eue de multiplier cette structure triangulaire, c’était de le rendre accueillant et grâce aux efforts engagés pour qu’elle soit moderne et conviviale, ça pourra devenir très légitimement un endroit de rencontre et d’organisation d’événement pour la ville’’, a-t-il expliqué l’architecte Jean-François Lamoureux.

’’Le Sénégal ayant peu de production de l’énergie à l’époque, il nous avait été demandé, dès l’origine, de ne pas climatiser, nous avons sans le savoir, appliqué ce qui est voulu aujourd’hui par la transition climatique’’, a quant à lui souligné l’architecte Jean-Louis Marin.

Grâce à cette ventilation naturelle, il a été possible d’apprendre à vivre avec une atmosphère naturelle, a-t-il ajouté, précisant que c’est chance pour le CICES d’avoir de frais de gestion réduits au minimum.

Dans la même catégorie