GNA Commonwealth Games: Ghana’s men’s quartet disqualification due to technical error – GAA GNA Commonwealth Games: Ghana’s men’s quartet disqualified for flouting rules GNA Commonwealth Games: Paul Amoah breaks Ghana’s 48-year medal drought in 200m GNA We have to take the corruption fight as a personal fight – GACC alerts GNA Huawei, Ministry of Communications begin cyber security training Phase II GNA Religious and traditional leaders key to domestic tax mobilization-study GNA 2022 West Africa Development Outlook proposes increased sub-regional trade, structural transformation GNA Increase funding to social welfare, mental health institutions— INERELA+ urges government GNA Ghana’s Nuclear Power Plant will be highly regulated GNA Electricity, access road hindering commissioning of Ashanti Regional Hospital

LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET DE RÉHABILITATION ET DE RENFORCEMENT DU SYSTÈME D’ADDUCTION D’EAU À SODO


  8 Décembre      23        Environment (3541),

   

Amlame, 8 déc. (ATOP)- L’ONG Compassion Internationale Togo, a organisé, le vendredi 3 décembre à Sodo dans la commune d’Amou 2, une cérémonie de lancement du projet de réhabilitation et de renforcement du réseau adduction d’eau potable dans cette localité.
Le canton de Sodo rencontre des problèmes d’eau potable dus à la vétusté du système d’adduction qui date de 1992. Non seulement la source d’approvisionnement ne couvre plus toute la communauté, mais l’eau est devenue impropre à la consommation. Elle contient, entre autres, des fragments de feuilles mortes et des particules. C’est pour soulager les populations que l’ONG Compassion Internationale Togo a élaboré ce projet qui a pour ambition d’offrir à la communauté de Sodo, une source d’eau potable qui va desservir plus de 4019 foyers.
D’après le représentant du directeur national de Compassion internationale Togo, M. Jean  d’Almeida, le projet se situe dans le cadre de la stratégie des interventions de la CIT Togo FY 22 et de l’axe stratégique 3 du Programme national de développement du Togo.
Le coût du projet est estimé à trente-trois million cent quatre-vingt et un mille francs (33.181.000 FCFA) avec une contribution des populations qui s’élève à trois millions cent soixante-dix mille francs (3.170.000 FCFA). La commune Amou 2 entend soutenir le projet à hauteur de deux millions, a confié M. D’Almeida.
Plusieurs personnalités locales notamment le secrétaire général de la prefecture, Boukate Kossi, le chef du canton de Sodo, Oluké Charles Ani Ado V, le directeur régional de l’Eau et de l’hydraulique villageoise et la représentante du maire d’Amou 2, Mme Tchilalou Telou, se sont succédées pour sensibiliser la population afin qu’elle s’approprie le projet car l’eau est un facteur déterminant pour la vie.
ATOP/AKA/EKM

Dans la même catégorie