Guinée / Mines: Neuf (09) travailleurs d’UMS interpellés pour incitation, menace et séquestration (source) APS CAN : LE NZALANG NATIONAL RETROUVE LES LIONS EN QUARTS DE FINALE APS RECETTES DOUANIÈRES : PLUS DE 1000 MILLIARDS DE FRANCS CFA COLLECTÉS EN 2021 AIP Côte d’ivoire : Conseil des ministre AIP PODOR : UN ENFANT TROUVE LA MORT DANS UN INCENDIE APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN AGP Dubreka-Justice : Rencontre avec les officiers de la police judiciaire APS SAINT-LOUIS : MANSOUR FAYE ET ABBA MBAYE SE DÉTACHENT

TRENTE-SEPT COMMUNES DE LA RÉGION DE THIÈS BÉNÉFICIERONT DU PROMOGED (DIRECTEUR)


  8 Décembre      20        Society (31811),

   

Thiès, 8 déc (APS) – Trente-sept communes de la région de Thiès bénéficieront du Projet de gestion intégrée de l’économie des déchets solides au Sénégal (PROMOGED), a indiqué, mercredi, Ibrahima Diagne, directeur de cette initiative lancée en juin dernier.
‘’Le projet concerne 138 communes, dont 37 dans la région de Thiès’’, a dit Ibrahima Diagne, en marge d’un atelier de partage des documents du projet avec l’administration territoriale, les maires des communes cibles du PROMOGED et l’agence régionale de développement (ARD).

Lancé le 24 juin 2021 par le Président la République Macky Sall, le PROMOGED est financé à hauteur de 206 milliards de francs CFA par l’Etat du Sénégal, accompagné de ses partenaires, dont la Banque mondiale, l’agence française de développement (AFD), la Coopération espagnole, la banque européenne d’investissement (BEI) et le secteur privé.

Ce projet quinquennal visant à renforcer la gouvernance de la gestion des déchets solides, insiste surtout sur la réalisation d’infrastructures de collecte et de valorisation des déchets solides, auxquelles sont dédiés 90% de son budget. Il vise aussi à améliorer les services de gestion de déchets solides.

Les communes bénéficiaires seront dotées d’infrastructures, notamment de points de regroupement normalisé (PRN), de centres de regroupement et de commercialisation (CRC), ainsi que d’équipements de collecte.

Un centre de tri et transfert (CTT) sera construit à Mbour, une structure de valorisation de déchets à Thiès, une cinquantaine de PRN seront construits dans les communes, qui recevront aussi des camions polybennes, des bennes tasseuses mises à la disposition des communes, en fonction des infrastructures disponibles.

‘’Les retombées iront au-delà des communes bénéficiaires’’, a précisé le directeur du projet, selon qui, ‘’les infrastructures intercommunales qui seront construites, (profiteront) par contre à l’ensemble des communes de la région de Thiès’’.

Les réformes du cadre institutionnel et réglementaire, prévues dans le cadre de ce projet, ainsi que les mécanismes d’engagement citoyen, toucheront aussi toutes les communes de la région, qui travailleront en intercommunalité au sein d’entités d’au minimum sept communes, a relevé M. Diagne.

Les infrastructures réalisées à Tivaouane, dans le cadre du Projet de gestion durable des déchets solides urbains (PGDSU) seront capitalisées par le nouveau projet.

Ibrahima Diagne a précisé que le PROMOGED est encore à l’état de planification et que les documents élaborés feront l’objet de discussions avec les maires, pour arriver à des cadres consensuels.

Un rapport sur les études de faisabilité, un rapport sur la répartition des allocations et un modèle de charte intercommunale, ont été présentés et discutés lors de cette rencontre, qui s’est déroulée à la gouvernance de Thiès.

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Hygiène publique a lancé le 25 novembre dernier le comité de pilotage de ce projet qui devrait créer 10.000 emplois, dont 3.000 directs dans ses zones d’intervention.

Dans la même catégorie