GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

Côte d’Ivoire-AIP/ L’AIBEF produit un film pour assurer la visibilité des actions du projet fistule à la lutte contre la covid-19


  18 Décembre      9        Cinema (104),

   

Bouaké, 18 déc 2021 (AIP)- La chargée de communication et du plaidoyer de l’association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF), Viviane Mouhi-Akré, et des membres d’une structure de communication ont sillonné les mardi 15 et mercredi 16 décembre 2021 les quartiers Belleville et Zone de Bouaké ainsi que la localité de Diabo en vue de produire un film documentaire destiné à assurer la visibilité des actions du projet fistule dans la lutte contre les fistules obstétricales en général et la lutte contre la covid-19 en particulier.

Ce film documentaire a été réalisé avec des ex-porteuses de fistules obstétricales soignées et guéries grâce à une prise en charge faite gratuitement dans le cadre de ce projet tripartite entre le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, l’UNFPA et l’agence coréenne pour la coopération internationale (KOICA).

Ces ex-porteuses de fistules ont pu bénéficier d’un appui financier pour la réalisation d’activités génératrices de revenus (AGR) en rapport avec la couture. Elles ont été dotées de machines à coudre avec lesquelles elles confectionnent des caches nez, qui leur sont rachetés par l’AIBEF et distribués gratuitement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19.

Les parents, les leaders communautaires et les guides religieux apportent des témoignages éloquents sur ce modèle de réussite de la prise en charge médicale et psychologique de ex-porteuses de fistules obstétricales de même que leur réinsertion socio-économique.

Ces derniers appellent donc toutes les femmes et les jeunes filles porteuses de cette maladie dite « silencieuse » à se déclarer pour bénéficier d’une prise en charge gratuite et salvatrice pour elles.

Dans la même catégorie