GNA QoreID launched into the Ghanaian digital market GNA Ghana elected chair of the Commonwealth ITU Group GNA Ghana elected chair of the Commonwealth ITU Group GNA PATH Ghana/GHS implement health intervention project to tackle infections in Bono East GNA BECE: T.I Ahmadiyya JHS tops public schools in Bolgatanga GNA Rename UHAS the “John Atta Mills University of Health and Allied Sciences” GNA Africa needs to develop Mango, Cassava ICT sectors- ITC NAN Nigeria urges local, foreign oil coys to help tackle energy poverty NAN Nigeria -China bilateral trade hits $12bn – Envoy NAN ECOWAS Speaker calls for firm steps to tackle corruption in W/Africa

De bonnes perspectives pour la gestion du parc national de Taï


  10 Avril      24        Environment (3541),

   

San Pedro, 10 avr 2022 (AIP) – Le bilan du premier trimestre de la mise en œuvre du Plan d’opération (PO) annuel de gestion du parc national de Taï, est estimé à un taux de performance global de 60%, salué par les parties prenantes et les partenaires, au terme du premier atelier de suivi tenu, vendredi 09 avril 2022 à San Pedro.

Les performances de réalisation des programmes sont divisées en trois catégories. La première concerne les programmes exécutés en deçà de 50% notamment, la gestion participative et celui relatif aux infrastructures et équipement. Ils enregistrent les taux de réalisation les plus bas. Ils sont suivis de ceux qui enregistrent une performance qui se situe autour de 50%, notamment, les activités de la surveillance et de suivi écologie.

Quant à la troisième catégorie de programmes, sa performance de réalisation est au-delà de 75%. La communication et l’écotourisme en font partie.

«Les perspectives sont bonnes au regard de tout, pour la suite des événements», a souligné le chef de la cellule d’appui technique à la direction technique de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), Colonel Kouamé N’dri Pascal, représentant le directeur de général de l’OIPR.

Il explique ces résultats par le démarrage quelque peu difficile, par endroit, dû à certains paramètres notamment, la mise en place des budgets et l’étape de passation des marchés.

Le Colonel Kouamé a indiqué que ces résultats mettent en évidence certains points sur lesquels l’accent doit être mis. Il s’agit essentiellement des activités en faveur des communautés riveraines, les infrastructures et équipements.

Ce premier atelier de suivi de la mise en œuvre du PO annuel représente pour l’équipe de gestion du parc, une étape importante qui permet de mettre en évidence les difficultés, les points faibles, les points forts et les défis à relever pour l’atteinte des objectifs annuels. Il permet d’avoir une idée de ce que serait l’année et d’ajuster les interventions pour mettre l’accent sur les points faibles.

Le sous-préfet de Dogbo, Yao Konan Jean-Baptiste, félicite les parties prenantes pour les actions menées en faveur de la protection du parc national de Taï. Il recommande, entre autres actions sur lesquels l’accent doit être mis, l’intensification de la sensibilisation des populations riveraines et la répression. Il promet son appui aux techniciens sur le terrain.

Le parc national de Taï a atteint un niveau d’aménagement de référence avec un taux de conservation estimé à 98,4% de couverture forestière. Avec une superficie d’environ 5.360 km², il est un immense réservoir génétique qui constitue un site de recherche pour certains établissements notamment, le Centre de recherche en écologie qui y a installé une antenne, et les universités publiques de Côte d’Ivoire notamment, Félix Houphouet Boigny, Lorougnon Guédé de Daloa et Nandjui Abrogoua d’Abobo-Adjamé.

Dans la même catégorie