GNA National Fisheries Association wants OMCs to supply them premix fuel directly GNA Article 71 Office Holders must take a 50 per cent haircut – Labour Federation GNA Elitrust Finecone trains young entrepreneurs to sustain businesses GNA Women advised to undertake regular cervical cancer test GNA Monkey Pox Outbreak: Ghana records four deaths and 116 cases GNA National Service Personnel Association of Hohoe, Guan gets new executives GNA Krachi Nchumuru gets new district court GNA Sports Minister calls for support of corporate institutions MAP Marrakech: Three New African Countries Sign « Tangier Appeal » to Expel So-Called ‘sadr’ from AU

Cheik Boureima Abdou Daouda, un prédicateur ‘’connecté’’ et un écrivain prolifique (Encadré)


  31 Octobre      15        Arts & Cultures (1843),

   

Niamey, 31 oct (ANP) – L’imam Cheick Boureima Abdou Daouda qui va défendre les couleurs d’un parti aux prochaines présidentielles au Niger est jusqu’ici connu des Nigériens comme un prédicateur médiatique présent aussi sur les chaines de télévisions que sur les réseaux sociaux.

Le Cheik avec Sa barbe fournie, son cache chef, sa soutane d’imam et son regard perçant derrière des glaces de lecture est devenu familier des téléspectateurs les plus assidus sur les plages émissions religieuses.

Bien plus, le prédicateur qui anime des nombreuses conférences religieuses n’officie comme imam à la mosquée de vendredi de l’Université.

L’homme de religion n’est pas reste en marge de l’évolution numérique : il anime des pages sur plusieurs plateformes.

L’imam formé à l’université saoudienne est aussi un auteur prolifique, des nombreux écrits et des traductions du coran, le livre saint de musulman sont à son actif.

Cet ancien étudiant à la faculté de médecine de Niamey a été sollicité par des gouvernements successifs comme conseiller sur les questions religieuses et à titre il a eu à siéger au sein du comité hadj et du commissariat dédié à cette activité.

A l’occasion de son investiture ce samedi, le candidat a révélé qu’il est fondateur de sa formation depuis plus de 20 ans.

Aux nombreux observateurs qui ne manquent de s’interroger de cette seconde casquette, l’imam répond et s’en défend sur sa page facebook : ‘’ si la religion devrait empêcher quelqu’un de faire de la politique, personne ne la fera alors car chacun y est croyant soit musulman soit chrétien soit autre’’.

Dans la même catégorie