GNA Techiman: GIFEC empowers visually impaired persons with ICT skills GNA Let’s prioritise geosciences research and data infrastructure to combat NCDs-VC GNA Techiman: GIFEC empowers visually impaired persons with ICT skills GNA NDC remains vigilant to protect the ballot in 2024 elections- Kirk Mensah GNA NPP will mainstream disability issues in their Manifesto – Committee GNA December Polls: Prioritise national peace, unity – Akrofuom DCE urges Ghanaians GNA Akan NPP Chairman to contest Parliamentary Candidate slot GNA Nkwanta South NPP parliamentary candidate donates to security services GNA Hohoe MCE nominee unanimously approved GNA Health professional must be committed to saving lives – Rev. Gyamfi

L’application ‘’Yelen Taxe’’ améliore la collecte des recettes dans les communes test


  27 Janvier      56        Finance (715),

   

Dakar, 27 jan (APS) – Le directeur du programme GOLD (Gouvernance locale pour le développement) de l’USAID, Jean Michel Dufils, a salué, vendredi, l’impact de l’application ‘’Yelen Taxe’’ (YTAX) sur collecte des recettes communales dans les collectivités où cet outil est en phase d’expérimentation.

‘’A titre d’exemple, on peut citer une augmentation de 86% pour la commune de Kédougou, 100% à Bagadadji, 255% à Koumpentoum, et enfin près de 500% à Tanaff’’, a-t-il souligné.

La Direction générale de la comptabilité publique et du trésor (DGCPT) et le Programme USAID GoLD ont organisé, vendredi, un atelier de partage et de capitalisation de l’expérimentation des procédures de collecte des taxes locales à travers l’application ‘Yelen Taxe’’ (YTAX).

L’objectif était ‘’d’offrir un cadre d’évaluation, d’échanges et de partages des résultats et succès ainsi que les défis et perspectives de la phase test’’.

‘’Ytax » est un outil technologique proposé par Enda ECOPOP dans le cadre du Consortium avec USAID-GoLD pour ‘’améliorer la collecte des recettes fiscales des collectivités territoriales’’.  Son développement et son implémentation technique sont entièrement financés par les fonds de USAID.

L’atelier a enregistré la participation des responsables de la DGCPT, de USAID, de USAID GoLD, Enda ECOPOP, des maires des 4 communes bénéficiant de la phase est à savoir Koumpentoum (Tambacounda), Kédougou, Bagadadji (Kolda) et Tanaff (Sédhiou), des Associations des élus locaux et d’autres partenaires techniques et financiers.

Les représentants des collectivités territoriales ont également salué l’impact de cet outil innovant basé sur l’utilisation efficace des technologies de l’information et de la communication pour améliorer la collecte des recettes fiscales.

Ce programme intervenant depuis plus d’un an dans les communes de Kedougou, Koumpentoum, Bagadaji et Tanaff a permis d’obtenir une amélioration substantielle des recettes communales comparativement à l’utilisation traditionnelle des carnets.

L’USAID ‘’accorde donc un intérêt particulier aux initiatives permettant d’améliorer la mobilisation des ressources locales car il ne peut y avoir de développement durable sans que les communes disposent des ressources financières suffisantes’’, a souligné Mark Wilson, le directeur de son Bureau régional.

Il a assuré que l’agence américaine sera attentive aux recommandations du Trésor public et des participants afin de ‘’mieux adapter les appuis entrant dans le cadre du partenariat entre le Sénégal et les Etats Unis’’.

L’application ‘’YTAX » est dotée de deux interfaces dont une mobile avec des terminaux de collecte mis à disposition des collecteurs et contrôleurs et une interface web dédiée aux Maires et aux Trésoriers payeurs régionaux (TPR).

Des habilitations leur permettent de voir en temps réel la collecte des taxes sur le terrain et de faire le suivi-évaluation du recouvrement et des contraintes.

‘’Il y a toujours des défis. Nous sommes dans une phase d’expérimentation. Et, c’est d’ailleurs le but de l’atelier pour faire remonter les expériences de terrains. Et sur la base de ces expériences, nous allons tirer les enseignements qu’il faut’’, a expliqué le Directeur du secteur public local à la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor, Amoro Ntaby Babji.

Par rapport à l’extension de cette application aux autres communes, Badji a estimé qu’il faut ‘’y aller avec beaucoup de prudence (…). On va s’assurer que la fiabilité est là d’abord’’.

Dans la même catégorie