GNA Unilever Ghana says halt to tea operations not due to economic situation GNA AngloGold Ashanti trains and employs winder engine drivers GNA Sunyani Forest Services Division starts seedling distribution towards Green Ghana day  GNA GRA denies claims of charging duties on imported vehicles in foreign currencies GNA University of Ghana Sports Stadium to host MTN FA Cup finals GNA GFA to hold 30th Ordinary Congress at Prampram GNA Ghana Premier League: Samartex inch closer to history MAP U-17 Women’s World Cup Qualifiers: Morocco Reaches Final Round after Beating Algeria 4-0 MAP Kigali Hosts Economic Meeting to Discuss Investment Opportunities in Morocco, Rwanda MAP Academic Cycle of Preparatory Training for ‘African Lion 2024’ Exercise Wraps up in Agadir

Le parti au pouvoir remporte 52 sièges de députés au Burkina Faso


  30 Novembre      37        Politics (18700),

   

Abidjan, 30 nov 2020 ( AIP)- Quinze partis politiques sur 126 qui étaient en compétition seront représentés au parlement burkinabè pour les cinq prochaines années, avec en tête le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP-au pouvoir) qui obtient 56 députés, de source officielle, a rapporté dimanche 29 novembre 2020, l’Agence d’information du Burkina Faso (AIB).

Le MPP-au pouvoir obtient à l’issue des législatives du 22 novembre dernier, 56 députés dont six sur la liste nationale selon les chiffres officielles et provisoires de la commission électorale nationale indépendante (CENI) annoncés samedi nuit.

L’ex-parti au pouvoir le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) vient en seconde position avec 20 députés. Il ravit de ce fait le statut de Chef de file de l’Opposition à l’Union pour le progrès et le changement (UPC) qui lui obtient 12 sièges de députés.

La grande surprise de ce scrutin est le Nouveau Temps pour la démocratie (NTD) de la mouvance présidentielle qui devient la troisième force politique à l’Assemblée nationale avec 13 députés.

L’Union pour la renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) et l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), des habitués du parlement burkinabè, obtiennent respectivement cinq et trois sièges de députés.

Le Mouvement pour le Burkina du futur (MBF) obtient quatre sièges suivi par le Parti pour le développement et le changement (PDC) et le Rassemblement patriotique pour l’Intégrité (RPI) qui obtiennent chacun, trois sièges.

Ensuite viennent, la Convention nationale pour le progrès (CNP) et le Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso (AGIR Ensemble) avec chacun deux sièges.

A l’issue de ces législatives, quatre partis politiques obtiennent un seul siège de député à l’Assemblée nationale.

Il s’agit de l’Alliance panafricaine pour la refondation Tiligré (APR-Tiligré), de la Convergence pour le progrès et la solidarité/Génération 3 (CPS/G3), le Parti pour la démocratie et le socialisme (PDS) et les Progressistes unis pour le renouveau (PUR).

Dans la même catégorie