GNA Fisheries Minister calls on fishers to show interest in aquaculture GNA Former GPL golden boot winner Kwofie confirmed dead in gory accident GNA Ghana’s top stars set to dominate Africa Athletics Championship in Cameroon  GNA Betway launches ‘FlyX Win Boost’ to improve customer experience  GNA GFA President presents MTN FA Cup trophy to management of UG ahead of epic final  GNA Caseware Africa, MAP push for technology use in financial reporting GNA Electrochem Ghana Limited disburses interest-free loans to Ada women GNA Sunyani Area NEDCo to retrieve Gh¢25 million in Revenue Mobilisation Exercise GNA SIAT Group restructure edible oil operations in Ghana and Nigeria MAP AFCON Morocco-2025 to be Held from Dec. 21, 2025 to Jan. 18, 2026 (CAF)

MAISON DE LA CULTURE DOUTA SECK : DES FILMS DOCUMENTAIRES SUR L’ART À L’HONNEUR


  29 Janvier      54        Arts & Cultures (1948), Cinema (202),

   

Dakar, 29 jan (APS) – Les journées du documentaire artistique de Dakar visent à ’’valoriser’’ le travail des réalisateurs ayant opté pour des films documentaires sur l’art, a dit l’initiateur de l’évènement, le journaliste culturel, Alioune Diop de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS).

Ces journées démarrées lundi à la Maison de la Culture Douta Seck prendront fin mercredi.

Au-delà de renforcer l’agenda culturel du Sénégal, a fait savoir M. Diop, ’’ces journées ambitionnent de permettre aux disciplines artistiques d’avoir un autre support promotionnel’’.

’’Nous projetons des films qui parlent de l’art musique, théâtre, littérature, danse, etc’’, a indiqué le journaliste.

Le film ‘’Iba Ndiaye, peintre’’, un portrait sur le plasticien sénégalais Iba Ndiaye (1928-2008) réalisé en 1982 par le cinéaste Paulin Soumano Vieyra sera projeté aujourd’hui à Douta Seck.

Auparavant, les documentaires ‘’Moustapha Dimé’’ (2008) et ‘’Mourtala Diop, voyageur de l’art’’ (1993) de la réalisatrice Laurence Attali ont été projetés lundi.

Des films tunisiens comme ‘’L’homme qui est devenu musée’’ de Marwen Trabelsi et ‘’Sadika artiste multidimentionnelle’’ de la réalisatrice Farah Khadhar étaient au programme.

Il y a en plus du documentaire marocain ‘’La culture est la solution’’ de l’association ‘’Racine’’ et le film Mali/France intitulé ‘’ Bamako taxi photo’’ qui est revenu sur les dix ans de la Biennale de la photographie de Bamako au Mali.

Les journées du documentaire artistique de Dakar ont aussi permis d’ organiser mardi, un panel sur le thème ’’Archives et développement’’ pour voir ’’l’importance des archives en terme de consultance et de connaissance de l’histoire’’. Le thème a été développé par le critique de cinéma Baba Diop.

Les organisateurs ont toutefois regretté l’absence du public.

’’Il y avait que les acteurs culturels, le grand public était absent et les écoles comme l’institut des Arts et de la Culture visé, n’ont pas répondu’’, a dit Alioune Diop.

Le journaliste culturel a déjà célébré à travers un panel au Musée des civilisations noires le 30 avril dernier, la journée mondiale du jazz. Il a également organisé les rencontres du film musical.

Dans la même catégorie