MAP Le soutien de la cause palestinienne passe par la production de films MAP La Fédération africaine des véhicules anciens voit le jour ACP Une application pour certifier les produits congolais ACP Le Conseil d’administration de la FEC renouvelle son engagement aux principes d’un Etat de droit ACP RDC-RCA: un don de 3,5 millions de dollars de la BAD pour un projet d’interconnexion électrique ACP L’accompagnement des ETD dans la gestion des fonds de la redevance minière, principale recommandation de AMI 4 ACP Le président national du FLNC en tournée dans les différents districts de Kinshasa ACP Le BCNUDH note une diminution de près 16% de violations des droits de l’homme en RDC au mois d’octobre MAP Le Maroc, un partenaire « très fiable » avec lequel l’UE souhaite poursuivre le partenariat (Commissaire UE) ABP La Journée mondiale de lutte contre le sida célébrée à Natitingou sous le signe des progrès enregistrés dans l’Atacora

Gabon: L’administration du CES de Moanda aux abonnés absents


  12 Novembre      9        Société (25511),

   

Libreville, 12 Novembre (AGP) – Après la publication des résultats du concours d’entrée en 6ème pour le compte de l’année académique 2020-2021, 440 élèves ont été orientés au CES de Moanda, le chef-lieu du département de la Lébombi-Léyou dans le Haut-Ogooué (Sud-est). Si la plupart des parents ont appris que le CES de Moanda serait, en réalité, le lycée privé Des Lauriers racheté par l’Etat en vue de désengorger le seul établissement public, le lycée Rigobert Landji, mais jusqu’à présent, ces parents d’élèves s’interrogent quant à l’arrivée du personnel administratif affecté à cette structure.

Depuis la publication du calendrier de reprise de cours sur toute l’étendue du territoire, et des résultats de l’entrée en 6ème pour l’année académique 2020-2021, plusieurs établissements ont suivi le chronogramme de reprise d’activités, selon les précisions du ministère de l’Education nationale. Les parents se rendent dans les différents établissements de la commune de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), pour les inscriptions et réinscriptions, les transferts, achat d’uniforme, retrait de la liste de fournitures et autres formalités.

Pour les élèves nouvellement admis en classe de 6ème, précisément les 440 élèves orientés au CES de Moanda, ancien lycée des Lauriers dont l’Etat serait désormais propriétaire, les parents éprouvent toujours des difficultés à remplir les formalités administratives faute de personnel administratif. Pas de note, aucune communication officielle, sinon le bouche à oreille qui peut rassurer certains ou inquiéter davantage d’autres parents d’élèves qui veulent effectuer des transferts, ce qui n’est pas possible sans une équipe pédagogique.

Quelques parents d’élèves, excédés par cette situation, s’étaient rendus vers le préfet de la localité. D’autres ont décidé de se tourner du côté de la direction académique provinciale située à Franceville pour avoir amples informations. Pour ces derniers, malgré les travaux d’entretien du bâtiment amorcés il y a quelques jours, notamment la peinture et le désherbage, il y a lieu de se rassurer.

L’établissement, situé à l’entrée de la ville, notamment au quartier Léyima, ne fait pas l’unanimité, car certains le jugent trop éloigné pour de petits enfants de 6ème. En effet, a-t-on appris, le démarrage devrait se faire uniquement avec les élèves de 6ème cette année. Il faut toutefois retenir, qu’en dépit des difficultés liées à la mise en fonctionnement du nouveau CES de Moanda, ce deuxième établissement, à caractère public dans la localité, reste une initiative louable, d’autant plus que cela permettra de désengorger le lycée Rigobert Landji, dont les effectifs pléthoriques n’étaient plus à démontrer.

Dans la même catégorie