ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Ituri : Le nombre des Okapis à la RFO passe de plus de 3.000 en 2015 à moins 1.000 en 2020


  22 Octobre      27        Environnement/Eaux/Forêts (3095),

   

Bunia, 21 Octobre 2020 (ACP).- Le nombre des Okapis dans la Réserve de faune à Okapis(RFO), dans le territoire de Mambasa, passe de 3.000 à moins de 1.000 en 2020, a révélé à la presse le ministre provincial de l’Ituri en charge de l’Environnement, Désiré Nesobange.

Dans ce tableau sombre dressé sur la situation de cette espèce rare, en marge de la journée mondiale de l’Okapi célébrée le 18 octobre de chaque année, il a signifié que la diminution du nombre des Okapis est la conséquence notamment du braconnage, des coupes de bois, de l’exploitation de l’or et de la prolifération des groupes armés dans le territoire de Mambasa. 

Pour Norbert Nesobange, la prolifération des groupes armés en territoire de Mambasa constitue une menace sérieuse au niveau de la RFO, avant de déclarer : « En tout cas, l’Okapi tend à la disparition si l’État congolais ne réagit pas dans l’urgence et si la population congolaise en général, et de l’Ituri en particulier, n’en prennent pas conscience, l’Okapi va disparaître. »

Il a déclaré que depuis le 30 juin 2012, date à laquelle les miliciens Maï Maï Simba ont massacré plus de dix(10) Okapis qui vivaient en état de captivité, et aujourd’hui aucun Okapi n’est dans l’enclos. D’où la nécessité pour le gouvernement provincial, a-t-il estimé, de regrouper les Okapis dans l’enclos à la RFO, conformément à la recommandation du gouverneur Jean Bamanisa Saïdi à l’issue d’un atelier organisé avec les gestionnaires de ce patrimoine mondial.

Selon lui, l’absence des Okapis dans l’enclos constitue un manque à gagner pour le trésor public parce que les Okapis en cage attirent les touristes, comme  pendant les années 1980, générant des devises pour le pays.

La réserve de la faune à Okapis est une réserve inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans la forêt de l’Ituri, aux frontières avec le Soudan et l’Ouganda, sur une superficie de 13 726 km2, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie