AIP Législatives 2021: La CEI appelle à des élections apaisées à Aboisso AIP Législatives 2021 : La direction de campagne de la tête de liste RHDP, Man sous-préfecture et Sangouiné, ratisse pour le candidat Blon AIP Législatives 2021: L’influence des coupures intempestives d’électricité sur la campagne à Tiébissou. INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente

LE DIRECTEUR GENERAL DU GIABA CHEZ LE PREMIER MINISTRE


  27 Janvier      37        Politique (15562),

   

Lomé, 27 jan. (ATOP) – Mme le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé s’est entretenue, le mardi 26 janvier à Lomé avec le Directeur Général (DG) du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), Kimélabalou Aba.
Se confiant à la presse à l’issue de l’audience, M. Aba a indiqué qu’il est allé échanger avec la cheffe du gouvernement de l’ « évaluation mutuelle » démarrée le lundi 25 janvier au Togo. Le DG du GIABA a ajouté qu’il a saisi l’opportunité pour exposer à Mme Tomégah-Dogbé, les différentes étapes d’un processus d’évaluation mutuelle et surtout les enjeux pour un pays.

Pour M. Aba, l’évaluation mutuelle est un processus par lequel les experts évaluateurs d’autres pays examinent et apprécient le niveau d’efficacité et de conformité du dispositif juridique et institutionnel de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et formulent des recommandations pertinentes à mettre en œuvre pour renforcer le système juridique et institutionnel évalué.

« C’est un exercice qui finit par l’adoption d’un rapport d’évaluation mutuelle et ce rapport va retracer les forces et les faiblesses en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et financement de terrorisme sur le pays », a ajouté M. Aba. Pour lui, ledit rapport contient des recommandations que le pays doit mettre en œuvre pour améliorer ce dispositif. « Si le pays met en œuvre ces recommandations, l’évaluation mutuelle lui permet de renforcer ses systèmes financiers, bancaires et l’économie dans son ensemble. Le rapport d’évaluation mutuelle intéresse les partenaires au développement qui vont l’apprécier, voir si les efforts déployés par le pays en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sont concluants afin d’encourager le pays dans ses efforts de développement », a poursuivi le DG.

Il a enfin confié avoir été agréablement surpris que Mme le Premier ministre est en phase avec le GIABA, car selon M. Aba, Mme Tomégah-Dogbé a rappelé les efforts du Togo en matière de réforme et qu’elle a indiqué que le gouvernement attend les résultats de cette évaluation mutuelle. Il a rassuré que le gouvernement est disposé à prendre les mesures pour corriger les déficiences qui seraient mentionnées dans le rapport.

Dans la même catégorie