AGP Le Maroc dans les perspectives d’accueillir la CAN 2025 AGP Boké : Le premier ministre déclare que le CNRD tient à un changement dynamique au profit de population AGP N’Zérékoré-Culture : Lancement de la 3e édition du festival des arts de la forêt AGP Nzérékoré/Education : Lancement de la formation des enseignants de CE1 et CE2 en mathématique et français AGP Boké : Le premier ministre Dr Bernard Goumou Chez le doyen de la ville AGP Rabat : Le complexe sportif Mohammed VI, véritable centre d’expertise et de Savoir-faire AGP Kankan : Les religieux ne partagent pas l’avis du ministre Charles Wright au sujet de Ismaël Nanfo AGP Kankan : Le ministre Alphonse Charles Wright dresse le bilan de sa tournée à l’intérieur du pays AGP Guinée : Chaque ministre doit faire parvenir dans un délai d’une semaine, la liste de l’ensemble des travaux et projets en cours d’exécution et ceux budgétisés pour l’exercice 2023 (Colonel Matadi Doumbouya) ATOP Loi de finances 2023 : les opportunités offertes aux PME présentées aux opérateurs économiques de la centrale

Quatre jeunes ivoiriens créent une technologie pour booster l’inclusion financière


  15 Décembre      31        Société (41017), Technologie (780),

   

Abidjan, 15 déc 2021 (AIP)- Quatre jeunes ivoiriens de moins de 30 ans ont lancé, mardi 15 décembre 2021, une technologie dénommée ‘’Easytransfert’’ visant à interconnecter tous les réseaux et opérateurs du mobile money en Côte d’Ivoire en vue de booster l’inclusion financière sur le marché ivoirien.

Selon les promoteurs à savoir Elie Weudji, Phineas Kouadio, Christian Merari et Shadrack Bekouth, tous ingénieurs en informatique, génie logiciel et développeurs, l’application vise à répondre efficacement aux attentes d’une cible de plus en plus exigeante et soucieuse de sa liberté.

Elle permet également de réduire les risques liés au transport physique d’argent, de rendre efficaces les transactions sans que les destinataires soient obligés d’avoir des comptes Easytransfert.

« Le transfert d’argent inter-réseau est désormais une réalité en Côte d’Ivoire. Si vous voulez envoyer de l’argent à quelqu’un qui a un réseau diffèrent du votre avec l’application, vous effectuez désormais en toute liberté la transaction », a rassuré Shadrack Bekouth, précisant que l’application ne stocke pas d’argent.

Le volume des transactions par “mobile money” se chiffrait à 17 milliards de francs CFA par jour en côte d’Ivoire en 2017.

Dans la même catégorie