GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

Côte d’Ivoire-AIP/ Adoption de réformes pour améliorer la qualité de la commercialisation des produits de la pêche en Afrique


  4 Février      10        Agriculture (1957),

   

Abidjan, 04 fév 2021 (AIP)- Plusieurs réformes ont été adoptées pour améliorer la qualité de la commercialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture en Afrique à travers la redynamisation d’INFOPECHE, organisation intergouvernementale en perte de vitesse depuis quelques années.

Ces réformes visant à redonner vie à cette organisation intergouvernementale d’information et de commercialisation des produits de la pêche en Afrique ont été adoptées au cours de la 3e session extraordinaire du conseil d’administration tenue en visioconférence, jeudi 04 février 2021, sur proposition des experts de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ce conseil d’administration d’INFOPECHE que dirige le ministre des Ressources animales et halieutiques de Côte d’Ivoire, Moussa Dosso, a pris des résolutions qui, au plan politique, va réviser le mandat d’INFOPECHE pour tenir compte des évolutions de l’environnement de la pêche et de l’aquaculture, des innovations techniques et technologies.

Le conseil a également décidé de réviser les textes réglementaires pour les adapter à l’évolution actuelle de l’environnement technique et technologique, d’élaborer un plan stratégique quinquennal de l’organisation pour le mettre en perspectives.

Pour rendre plus opérant le cadre institutionnel d’INFOPECHE, le conseil propose un nouvel organigramme décisionnel au niveau ministériel et d’en définir les modalités de fonctionnement, de réaliser une étude de faisabilité sur l’opportunité d’arrimer l’organisation intergouvernementale à l’Union africaine en tant qu’institution technique spécialisée et d’élaborer un plan de communication qui renforce les liens avec les administration des pêches des Etats membres et autres acteurs du secteur.

Il a été également décidé d’ouvrir une transition opérationnelle d’une durée de deux ans et de désigner la Côte d’Ivoire pour la conduire en sa qualité de conseil d’administration et d’Etat de siège d’INFOPECHE. De proposer la mise en place d’une task-force composé des pays tels l’Angola, le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et la Sierra Léone qui appuient l’autorité de transition et de définir une feuille de route claire et précise pour la phase transitoire.

A l’ouverture de la session, le ministre des Ressources animales et Halieutique de Côte d’Ivoire, Moussa Dosso, en sa qualité de président du conseil d’administration a invité les Etats membres à plus d’engagement et de solidarité pour relever INFOPECHE et d’en faire un instrument de développement et de création de valeur ajoutée pour le secteur de la pêche et de l’aquaculture.

S’exprimant lors de cette rencontre, des représentant de pays membres notamment le Sénégal, l’Angola, le Ghana et des partenaires tels que la CEDEAO, l’Agence pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Conférence ministérielle sur la coopération halieutique entre les Etats africains riverains de l’océan Atlantique (COMHAFAT) se sont aussi inscrits dans cette dynamique de remettre l’organisation intergouvernementale en marche.

Dans la même catégorie