AIP Des commerçants de Daloa reçoivent leurs cartes professionnelles AIP Inter/ Les femmes en Afrique sont moins infectées par la Covid-19, selon l’OMS AIP Journée de la femme 2021: Les femmes du Bounkani invitées à plus de solidarité et de cohésion AIP Législatives 2021: 171 agents électoraux formés à Botro GNA Eastern Region library opens entries for ‘magic’ pen writing contest GNA NCCE reactivates Civic Education Club in basic schools GNA Low utilization of treated bed nets thwarting Ghana’s zero malaria efforts INFORPRESS Ilha do Maio vai ter um núcleo local de luta contra cancro – presidente da ACLCC INFORPRESS Carlos Veiga anuncia candidatura “independente e de cidadania” à Presidência da República INFORPRESS Governo e Correios de Cabo Verde instituem selo Cabo Verde no Mundial

FATICK : LE VOLUME DES ACHATS ENTRE WOODSIDE ET LE PRIVÉ LOCAL JUGÉ « FAIBLE » (ITIE)


  28 Janvier      19        Economie (11246),

   

Fatick, 28 jan (APS) – Le comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Sénégal a indiqué jeudi que le volume des achats entre la société pétrolière Woodside et ses fournisseurs locaux en biens évalué à plus de 2 milliards de francs CFA était encore « faible ».

« Le volume des achats opéré au niveau local par Woodside demeure encore faible, parce que l’essentiel des biens de services dont l’entreprise a encore besoin vient encore de l’étranger », a déploré le chargé des affaires juridiques du comité national de l’ITIE, le docteur Moustapha Fall.

Il s’entretenait avec des journalistes pour présenter les conclusions et données du rapport 2019 sur les industries extractives du Sénégal.

« Woodside qui opère au niveau du champ pétrolier de Sangomar, dans la région de Fatick, a en 2019 un volume global d’achats pour les biens de services évalué à 61 milliards de francs CFA et seulement 2 milliards de francs CFA sont retournés aux fournisseurs locaux, le secteur privé local », a-t-il indiqué

« Cela veut dire que le volume d’achat en biens de services au niveau local est encore faible », a-t-il déploré, appelant le secteur privé national à un renforcement de capacités pour inverser cette tendance du volume d’achat en biens.

« L’ITIE de son côté insiste beaucoup sur le renforcement de capacité par rapport au secteur privé national, afin de jouer un rôle de premier plan dans la fourniture d’équipements et autres produits dont Woodside a besoin dans son fonctionnement », a-t-il souligné.

L’autre élément qu’on peut relever par rapport à la région Fatick est que la société pétrolière Woodside, a effectué plusieurs dépenses sociales dans le cadre de la Responsabilité sociétal d’entreprise (RSE).

M. Fall a indiqué qu’elle a contribué à hauteur de 231 millions francs CFA au titre des dépenses sociales.

Les premières productions sont attendues à l’horizon 2023, a-t-il encore souligné.

En tournée dans la région, la mission de l’ITIE s’est rendue également en plus de Fatick dans les communes de Toubacouta et Sokone.

Cette tournée vise à expliquer aux populations locales, en mode virtuelle et radiophonique, les conclusions du rapport 2019, pour permettre aux sénégalais d’accéder aux données du rapport tout en évitant une propagation de la covid-19.

Dans la même catégorie