AIP Des prescripteurs et utilisateurs formés à une bonne utilisation des produits agro-pharmaceutiques AIP Inauguration des locaux de la direction régionale de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté de Daloa AIP Plus de 4500 tables-bancs et 1500 kits scolaires remis aux écoles de la région du N’zi AIP Les élèves participent massivement à l’opération grand ménage à Madinani AIP Les écoles de Prikro célèbrent la 25è journée nationale de l’hygiène et de la salubrité AIP Une école de jeunes filles veut promouvoir le vivre ensemble et la paix à Bingerville GNA GES assures public of safety ahead of re-opening of schools GNA Chiefs and Queen mothers of Nadowli-Kaleo congratulate Bagbin GNA More communities get mechanised boreholes GNA Beyin-Nzulezo Tourist Receptive Facility Commissioned

Guinée/économie : La croissance économique ralentie par la pandémie du Covid-19 (5% contre 6% attendu en 2020)


  14 Décembre      12        Economie (10804),

   

Conakry, 14 déc. (AGP)-La Guinée a réalisé une croissance économique régulière depuis la fin de la crise de l’Ebola en 2016, et le FMI prévoyait une croissance de près de 6 % en 2020, avant que n’apparaisse la pandémie de coronavirus.

Cette prévision de croissance a dû être ramenée en moins de 5% pour 2020, pour tenir compte de ses effets qui ont impacté sévèrement plusieurs secteurs de l’économie guinéenne.

Toutefois, le secteur minier a été relativement stable au cours de l’année 2020.

Depuis 2017, le pays bénéficie d’une Facilité élargie de crédit (FEC) du FMI de 170 millions de dollars US, consentie sur trois ans. Elle a permis au pays de gérer plus durablement ses finances publiques et surtout sa dette. La Guinée a reçu, le 1er avril, un nouveau décaissement de 23,5 millions de dollars US au titre de cette facilité.

La Guinée a également reçu 22,3 millions de dollars US du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes du FMI. Le conseil d’administration du FMI doit encore examiner la demande du pays aux fins d’obtention d’une facilité de crédit rapide (FCR). Le FMI estimait fin 2019 que la dette publique de la Guinée atteindrait 43,1 % du PIB en 2020 et qu’elle se stabiliserait autour de 44 % au cours des cinq prochaines années.

Taux d’inflation à deux chiffres : La Banque Centrale (BCRG) s’engage à le ramener à un chiffre dans le premier trimestre 2021.

«La monnaie, elle est le reflet de ce qui se passe en profondeur dans l’économie, elle reflète les fondamentaux de l’économie mais elle est aussi soumise aux facteurs psychologiques, aux questions de confiance. C’est pourquoi je dis, on dit souvent monnaie fiduciaire, l’épithète fiduciaire disant tout simplement basée sur la confiance. Quand la confiance est érodée comme elle l’a été par la crise de coronavirus à l’échelle planétaire, il faut beaucoup de patience, de pédagogie, beaucoup d’actions pour que le psychisme vienne au niveau de la réalité.

Et c’est cette phase que nous sommes en train de construire. Avec la résilience de l’économie, la résilience du secteur financier, nous pensons dans le courant du premier trimestre 2021, revenir à une inflation à un chiffre», a-t-il promis lors de Fin de la gratuité de l’eau et de l’électricité en fin décembre 2020

Le ministre Ismaël Dioubaté, a annoncé jeudi, 10 décembre la fin de la gratuité de l’eau et de l’électricité, affirmant que la pandémie du covid-19 est désormais sous contrôle.

«Le vaccin commence à être produit. Certains même ont commencé à être vaccinés ; donc tout le monde doit s’apprêter, le paiement du courant électrique va commencer à partir de l’année 2021. L’eau et l’électricité sont des valeurs marchandes, on doit tous payer au prix coûtant, c’est-à-dire ce qu’on consomme réellement, c’est ce qu’on doit payer. Donc, la mesure sociale s’arrête en fin décembre 2020», a déclaré le ministre du budget.

Dans la même catégorie