ANP Maradi : Saisie d’armes à feu à Dogoua Kourya (commune de Sae Saboua) ANP Niger : Les députés adoptent les modifications apportées au Statut Autonome du personnel de l’Assemblée Nationale ACP Mme Nelly Lumbulumbu parle des atouts de la femme ACP Kasaï Central : le Centre « Bamamu Tabulukayi » s’affirme dans la lutte pour la dignité de la femme ACP Spéciale JIF : la femme au service de la lutte contre la COVID-19 dans la province du Kasaï ACP Spéciale JIF : bravoure incontestée de la femme du Kasaï Central ACP L’acquisition d’un kit de matériels médicaux saluée par les habitants de Kagelya en territoire de Pangi. ACP 65 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés jeudi en RDC ACP Kasaï Central : comparution prochain de deux nouveaux renseignant dans le meurtre de deux experts de l’ONU ANG Covid-19/Brasil “constitui uma ameaça para o planeta”

L’Afrique du Sud envisage d’augmenter les taxes pour financer le vaccin contre la Covid-19 (Trésor)


  30 Janvier      22        Santé (9557),

   

Johannesburg – Les autorités sud-africaines envisagent d’augmenter les taxes pour pouvoir se procurer les doses de vaccins nécessaires pour faire face à la Covid-19, a indiqué vendredi le directeur général du Trésor sud-africain, Dondo Mogajane.

L’Afrique du Sud examine un certain nombre d’options pour financer le vaccin, y compris d’éventuelles hausses d’impôts, a déclaré Mogajane lors d’une conférence de presse, notant que le gouvernement compte aussi recourir aux bailleurs de fonds internationaux ou redéfinir les priorités des budgets alloués aux ministères.

«Aucune de ces options n’est idéale. Cependant, à ce stade, nous sommes confrontés à une pandémie et le président a confirmé que nous ferions tout notre possible pour trouver les fonds nécessaires», a-t-il souligné.

Il a relevé également que malgré les difficultés budgétaires de l’Etat, ces mesures sont nécessaires pour sauver les vies des Sud-Africains à travers le déploiement du vaccin le plus tôt possible.

Mercredi, le Fonds monétaire international (FMI) a revue à la baisse ses prévisions de croissance de l’économie sud-africaine en raison de l’impact du confinement et de la lenteur de l’acquisition des vaccins. Le produit intérieur brut du pays connaîtra ainsi une croissance de 2,8% en 2021 au lieu de 3% prévue initialement.

Alors que l’Afrique du Sud fait face à une seconde vague meurtrière de l’épidémie avec plus de 43.000 morts, le gouvernement sud-africain est depuis des semaines sous le feu des critiques notamment pour avoir tardé à lancer un plan de vaccination.

Selon les observateurs, l’économie sud-africaine qui souffre d’un ralentissement de longue date serait incapable de se remettre d’un confinement prolongé alors que le pays risque de faire face à une troisième voire une quatrième vague de la pandémie.

Dans la même catégorie