MAP Côte d’Ivoire/présidentielle: la procureure de la CPI « préoccupée » par les violences préélectorales APS MACKY SALL DISSOUT LE GOUVERNEMENT ET LIMOGE LA PRÉSIDENTE DU CESE APS MACKY SALL PRÉCONISE LA MOBILISATION DU FINANCEMENT DU PACASEN ET LA FINALISATION DU STATUT DE L’ÉLU LOCAL APS ELIMINATOIRES DE L’AFROBASKET 2021 : BONIFACE NDONG RATISSE LARGE POUR SA PREMIÈRE LISTE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 67 nouveaux cas de Covid-19 GNA Plan Int-Gh trains 150 PTA members to support children in e-learning AGP Gabon: Le Dr Achille Tchuitcheu Nadu installé à la tête du Centre-médical de Mandji APS MACKY SALL SOUHAITE LE RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE CAPACITATION DES JEUNES ANGOP Covid-19: Angola regista 203 novos casos APS « OCTOBRE ROSE » : UNE CAMPAGNE DE DÉPISTAGE DE L’AMICALE DES FEMMES DU JOURNAL LE SOLEIL

Léon J. Ibombo échange avec les partenaires pour réactualiser les données numériques


  10 Octobre      17        Economie (10102),

   

BRAZZAVILLE, 10 OCT (ACI) – Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo, a échangé par visionconférence, le 9 octobre à Brazzaville avec les partenaires de la Banque mondiale pour réactualiser les données sur le diagnostic dans le secteur numérique.

Au cours de cet échange, la Banque mondiale a présenté le rapport d’une enquête menée sur cinq aspects, à savoir les infrastructures numériques, la compétence numérique, les plates formes numériques, les services financiers publics et l’entreprenariat numérique dans le cadre du diagnostic de l’économie numérique.

A cet effet, M. Ibombo a évoqué les avancées enregistrées avant la publication du rapport le 19 octobre prochain. Sur les cinq aspects énumérés dans ledit rapport, il existe quelques aspects à corriger, a-t-il dit.

Il a fait savoir que des efforts considérables ont été constatés sur le terrain. Ainsi, il a précisé que s’agissant de l’opérationnalisation du service des fonds universels, à ce jour le fond est opérationnel et que près de soixante-six communautés rurales sont interconnectés et bénéficient de la communication électronique.

En outre, il a dit qu’une politique a été mise en place pour accompagner les apprenants dans le cadre de la médiathèque pour la mise en place des centres multimédias sur la redondance au niveau de fibre optique. De l’avis de M. Ibombo, l’écosystème numérique dans le pays est en expansion, en raison du fait que le taux de pénétration à fibre optique à la maison est à 126% et que le taux actuel de pénétration de l’internet est de 28%.

Selon lui, le Congo a un fort taux de connexion de téléphonie mobile qui s’élève à 94% et il existe des plates-formes qui permettent, avec le téléphone de première génération, d’effectuer des transactions électroniques. Ainsi, il a fait savoir que le Congo a connu une évolution quant au taux de bancarisation qui n’est que de 23%. Néanmoins, a-t-il fait entendre, son département travaille pour parvenir à l’inclusion financière à travers le téléphone.

Remerciant la Banque mondiale pour cet échange, M. Ibombo a dit que dans le cadre de la sensibilisation et de la vulgarisation, cette institution financière est prête à accompagner le Congo dans le domaine de l’économie numérique.

A ce sujet, il a dit que la Banque mondiale a recommandé la mise en place d’un comité permanent du numérique. Ainsi, il a souligné la nécessité pour le Congo d’avoir une stratégie globale, dès lors que le pays a la vision digitale 2025.

Dans la même catégorie