NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Ogou : renforcement de capacités des femmes sur leur participation aux élections locales et législatives


  6 Novembre      19        LeaderShip Feminin (365), Politique (21294),

   

Lomé, le 6 nov. (ATOP) – Cent femmes de différents partis politiques du Togo issues  des entreprises, ONG et associations  des régions Maritime et Plateaux et Lomé commune renforcent leurs capacités les 5 et 6 novembre à Atakpamé, sur leur participation aux élections locales et législatives.
Placée sous le thème « La participation  des femmes aux élections locales et législatives : défis et opportunités », cette rencontre organisée par le ministère  de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation s’inscrit dans le cadre des futures échéances  électorales. Elle a été rehaussée par la participation des autorités administratives  au-devant des quelles  la ministre en charge de la Promotion de la Femme, Tchabinandi Kolani-Yentcharé et le préfet  de l’Ogou  Edoh  Akakpo.
L’objectif de cette rencontre est d’inciter les femmes  à participer aux élections locales et législatives non seulement en tant qu’électrices mais  aussi et surtout candidates.
Pour ce faire, Il s’agit de renforcer leurs capacités en leadership politique, leur faire prendre conscience  de leur place et rôle dans les sphères locales et politiques et de renforcer leurs connaissances sur la citoyenneté et la participation à l’action politique au niveau local.
A l’occasion,  Mme Anaté  Kouméalo, oratrice principale  a éclairé les participantes sur six modules : femme et politique /défis et opportunités (brainstorming pour identifier les freins, les obstacles sur la participation de la femme à la vie de la communauté nationale, identifier les causes et conséquences, recueillir leurs approches de solutions) ; leadership et gestion de groupe (test psychotechnique ); communiquer pour convaincre et susciter l’adhésion (influence de l’environnement sur la communication, compétence communicative, outils de prise de parole en public , petits jeux pour accroître sa fluidité verbale , importance du non verbale).
Elle a également édifié ses consœurs sur la communication politique et stratégie (argumentaire politique, notion de stratégie : définition, stratégies de communication ; marketing politique) ; la décentralisation de réunions (mission et fonctionnement des collectivités territoriales, préparer et animer une réunion) ; la gestion des conflits (manifestation d’un conflit, classification des conflits et outils de gestion des conflits).
Mme Anaté a  souligné que la participation des femmes au même titre  que les hommes , au processus de développement est un droit politique qui leur permet d’exercer une influence sur les orientations en matière de développement, à travers  non seulement leur contribution mais aussi , la  prise en compte  suffisante  de leurs besoins spécifiques dans les processus   d’élaboration  et de mise en œuvre  des politiques et programmes du pays .
La ministre Kolani-Yentcharé,  a rendu hommage  au chef de l’Etat , Faure Gnassingbé   qui, selon elle, ne ménage aucun effort pour  honorer  et promouvoir la femme togolaise en créant les conditions devant favoriser  son plein épanouissement  et sa  pleine participation  au processus de développement du pays et accroître sa  représentativité  dans tous les domaines et surtout ceux politique et de prise de décision.  Elle  a souligné  qu’au plan national, plusieurs  stratégies ont été développées  et certaines mesures  ont été prises  pour permettre à la femme de participer activement à la vie politique. La ministre a,  à cet effet,  convier les femmes à avoir confiance car les hommes peuvent défendre  les femmes mais elles-mêmes peuvent exprimer plus leurs besoins.
Le  préfet s’est réjoui de cette rencontre  et  a invité les femmes à  tenter  leurs chances au cours des prochaines élections législatives et locales aux Togo.

ATOP/KAT /MG

Dans la même catégorie