MAP Le Maroc siège dans trois instances de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI MAP La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre) APS SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck MAP Le Burkina renforce les mesures de sécurité face aux risques d’attaques terroristes MAP Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi ANP Niger: Malgré l’augmentation du prix du gasoil, celui de l’électricité reste inchangé MAP Kenya: 5 terroristes tués par la police près de la frontière somalienne MAP Grande Corne de l’Afrique: plus de 58 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire APS SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines APS SENEGAL-JEUNESSE-INFRASTRUCTURES / Diourbel : la maison de la jeunesse sera réceptionnée “dans deux mois” (ministre)

Côte d’Ivoire-AIP/ Le gouvernement signe une convention avec un consortium d’investisseurs pour la réhabilitation de 86.000 ha de forêt


  7 Février      190        Economie (20587), Environnement/Eaux/Forêts (6313),

 

Abidjan, 07 fév 2024 (AIP)-Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, représentant l’État de Côte d’Ivoire, a signé mardi 06 février 2024, une convention avec le consortium Fadox-Allcot composé de l’entreprise émiratie Fadox Group International et de l’entreprise suisse Allcot AG, pour la réhabilitation de 86.000 hectares de forêt.

Cette convention consiste en une première phase de mise en œuvre d’une étude de faisabilité pour la création de plantations agroforestières dans les forêts classées de Niellepouo (64.370 ha) et Suitoro (21.950 ha) dans le Nord de la Côte d’Ivoire en vue de la génération de crédits carbone.

L’investissement est estimé à 160 millions de dollars pour la durée du projet. Les investisseurs ont souligné que cette initiative conduira à la restauration des forêts concernées d’ici 40 ans, dans le cadre de ce partenariat public-privé où l’État ne mobilise pas de ressources financières. De plus, les communautés locales et l’État bénéficieront de redevances sur la vente des crédits carbone, assurant ainsi des retombées économiques durables.

Le Consortium s’engage fermement à collaborer étroitement avec le gouvernement ivoirien pour mettre en œuvre la Stratégie de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts de Côte d’Ivoire (SPREF) ainsi qu’à élaborer un cadre exhaustif de réduction des émissions de carbone et de gaz à effet de serre.

« Ce projet marque une étape importante dans la lutte contre le changement climatique, la mise en œuvre de l’Article 6 de l’accord de Paris et la réalisation des objectifs d’atténuation des GES définis dans les contributions déterminées au niveau nationales », a réitéré le président du consortium, Cheick Bryan Fadika, réaffirmant leur engagement envers la protection de l’environnement.

Le ministre Laurent Tchagba a rappelé que l’Etat de Côte d’Ivoire a adopté un plan national décennal de réhabilitation de la forêt, d’un coût de 616 milliards de FCFA, visant à faire passer de 2,97 millions d’hectares de forêts actuellement à six millions d’hectares de forêts d’ici à 2030. Il a promis tout l’appui de son département au consortium pour l’atteinte des résultats escomptés.

Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, a salué ce projet qui favorisera l’éco-tourisme.

Fadox Group est une holding spécialisée dans le financement et la gestion de projets de développement en Afrique et Allcot AG un développeur de projets apporte son expertise en matière de marché carbone.

Dans la même catégorie