GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

L’Angola et la Turquie renforcent leur balance commerciale


  30 Juillet      20        Politique (18988),

   

Ankara, 30 Juillet (ANGOP) – Le président du Conseil turc des relations économiques extérieures (DEIK), Nail Olpak, a annoncé mercredi, à Ankara, une augmentation de la balance commerciale avec l’Angola, estimée à 500 millions de dollars.

S’exprimant lors du Forum d’affaires entre les deux pays, le responsable a déclaré que la balance commerciale entre les deux États s’élève à 178 millions de dollars, un chiffre inférieur au niveau souhaité.

Il a reconnu que le commerce bilatéral entre les Angolais et les Turcs ne montre toujours pas le potentiel réel des deux pays, d’où la nécessité de renforcer les investissements.

« Nous allons avoir des responsabilités avec cela », a-t-il évoqué, soulignant que les entreprises de son pays auront déjà investi plus de 800 millions de dollars en Angola, dans divers projets.

Il a déclaré qu’il pensait que les deux États pouvaient faire beaucoup plus dans le domaine de l’investissement.

« Nous sommes amis, mais le commerce bilatéral ne montre pas notre potentiel », a-t-il déclaré, soulignant que les accords signés mardi, dans le cadre de la visite d’Etat du Président angolais João Lourenço, en Turquie, sont très importants.

D’autre part, il a demandé des facilités dans l’obtention de visas pour l’Angola afin d’augmenter la présence des investisseurs turcs, ayant manifesté leur intérêt pour l’exploration sidérurgique.

Il a annoncé que les hommes d’affaires de son pays allaient travailler pour accroître la coopération bilatérale, qui devrait être plus solide et diversifiée, à la suite de la signature de 10 nouveaux accords bilatéraux, qui a constitué le point d’orgue de la visite de l’homme d’État angolais dans ce pays.

A son tour, le ministre du Commerce de Turquie, Mehmet Mus, a déclaré que le forum contribuera à consolider les relations avec l’Angola, en particulier, et l’Afrique, en général.

Il a assuré que son pays attache une grande importance au continent africain, où il a investi, jusqu’en 2013, un total de cinq milliards de dollars, qui est passé à 25 milliards de dollars en 2021.

Il a indiqué que les entreprises de construction turques ont déjà investi 70 milliards de dollars dans des projets en Afrique, soulignant la volonté de son pays de continuer à stimuler le commerce avec l’Angola.

Compte tenu du potentiel existant en Angola et en Turquie, il a déclaré qu’il pensait que les deux pays atteindraient les nouveaux objectifs dans un délai très court, après avoir salué l’invitation du Président angolais à son homologue turc à visiter le pays.

Il a encore exprimé le souhait des hommes d’affaires de son pays d’investir dans la construction d’hôpitaux, de ports, de routes et d’aéroports en Angola, ce qui, selon lui, sera facilité avec le démarrage de vols directs de Turkish Airlines à Luanda.

A son tour, le ministre angolais des Transports, Ricardo de Abreu, a déclaré, en réponse aux questions des hommes d’affaires turcs, que l’Angola est intéressé par le développement de l’industrie navale, et a regretté qu’il n’y ait rien de concret dans ce domaine.

Il a annoncé qu’à l’heure actuelle, un projet est en cours de développement pour la région de Porto Amboim, dans la province de Cuanza Sul, où une infrastructure maritime et portuaire devrait être créée.

Dans la même catégorie