- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

L’ANRMP lance l’audit de 200 marchés de gré à gré passés de 2014- 2017

Abidjan, 12 août 2020 (AIP) – L’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) va faire l’audit d’un échantillon de 200 marchés de gré à gré, soit 22,5% du nombre total des marchés de gré à gré passés par huit ministères sur la période 2014 – 2017.

Selon le président de l’autorité administrative indépendante, Coulibaly Yacouba Pénagnaba, qui a donné cette information le 06 août à l’occasion de la cérémonie de lancement, cet audit des structures publiques s’inscrit dans le cadre des règles de bonne gouvernance conformément aux normes internationales.

« Passer un marché de gré à gré dans le fonctionnement de l’administration est parfaitement admis. Cependant, nous avons un Code des marchés publics qui encadre ce mode de contractualisation. Il importe donc de procéder à une revue périodique afin de nous assurer du respect du cadre légal. Ce sont des ressources importantes qui sont engagées et l’Etat se donne les moyens de vérifier le processus permettant leur utilisation pour la satisfaction des besoins des populations », a-t-il précisé.

La cérémonie a enregistré la présence des responsables des Cellules de passation des marchés des ministères faisant partie de l’échantillon, les partenaires techniques et financiers et les cabinets recrutés par l’ANRMP pour la réalisation de cet audit, rapporte une note d’information transmise le mardi 11 août 2020 à l’AIP.

L’ANRMP n’est pas à son premier audit de marché de gré à gré. En 2014, un audit similaire qui avait été organisé pour les marchés attribués de 2011 à 2013, avait porté sur un échantillon de 60 marchés.

L’ANRMP est le régulateur des marchés publics en Côte d’Ivoire. Elle a pour missions, entre autres, de réaliser les audits indépendants de la passation, de l’exécution et du contrôle de la commande publique. A ce titre, elle évalue périodiquement les procédures et pratiques du système de passation des marchés publics et des contrats de Partenariats public-privé et propose des mesures de nature à améliorer le système dans un souci d’économie, de transparence et d’efficacité.