STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

Afrique du Sud: Le secteur clé des mines sous d’énormes pressions (Fitch Solutions)


  9 Octobre      28        Economie (24303),

   

Johannesburg, 09/10/2018 (MAP) – Le secteur minier, l’un des moteurs de la croissance économique en Afrique du Sud, subit d’énormes pressions, qui freinent sa croissance, en dépit des efforts fournis par le gouvernement en vue de le relancer, estime mardi Fitch Solutions Macro Research, filiale de l’agence internationale de notation, Fitch Ratings.
Le secteur minier continuera de subir ces pressions, en dépit des interventions positives du gouvernement, a dit Fitch Solutions.
Le secteur joue un rôle important dans l’économie sud-africaine, contribuant 8 pc au Produit Intérieur Brut (PIB) et employant plus de 5 pc de la main d’œuvre du pays. Le secteur s’accapare 16 pc des investissements étrangers dans le pays.
Selon Fitch Solutions, le plan de relance économique dévoilé récemment par le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, aura un impact limité sur le secteur. Dans le cadre de ce plan, le secteur minier devra bénéficier d’un fonds d’investissement de l’ordre de 400 milliards de rands (1 dollar US = environ 14 rands) pour le développement des infrastructures.
«L’effort de Ramaphosa de redynamiser la croissance du secteur ne devra pas avoir un impact important sur l’industrie qui souffre d’un déclin chronique», a dit Fitch Solutions.
Les mesures prévues dans le plan de relance ne seront pas suffisantes pour relancer l’investissement dans le secteur, poursuit la même source, citant parmi les freins au décollage du secteur, les réglementations restrictives annoncées récemment par le gouvernement sud-africain.
A l’instar des autres pôles de l’économie sud-africaine, le secteur minier continue de subir l’impact de l’incertitude politique qui prévaut dans le pays. Alors que le secteur a contribué positivement au PIB au deuxième trimestre de l’année en cours, la production minière a chuté de 5,2 pc en juillet dernier.
Fitch Solutions s’attend à une faible croissance de 0,8 pc du secteur entre 2019 et 2022.

Dans la même catégorie