MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection marocaine féminine de football confirme face à son homologue tunisienne (4-1) MAP Sénégal: le gouvernement adopte un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences survenues entre 2021 et 2024 (officiel) MAP La méningite tue au moins 20 élèves dans le nord-est du Nigeria MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection nationale féminine de football bat son homologue tunisienne (4-1) et se qualifie au 4è et dernier tour AIP François Olivier Gosso nommé directeur exécutif de l’Association africaine de l’eau et de l’assainissement AIP Le ministère des Affaires étrangères s’investit pour une mise en œuvre optimale de son budget 2024 AIP Lutte contre le paludisme: vers la consolidation des résultats de 2023 dans l’Indénié-Djuablin AIP Des experts en génie civil s’inspirent de l’expérience du LBTP en matière de revêtements routiers AIP Valentine’s day : les participants instruits sur l’harmonie dans le couple lors de la 2ème édition

Augmentation du prix du gasoil au Niger : Le Président Bazoum rencontre les centrales syndicales


  6 Août      27        Energie (395),

 

Niamey, 6 Août (ANP)- L’augmentation du prix du gas-oil à la pompe au Niger était au centre d’une rencontre entre le Président de la République, Mohamed Bazoum et l’ensemble des centrales syndicales représentatives du Niger, dans la matinée de ce Samedi 6 Août 2022 au palais de la Présidence de la République.

‘’C’est Suite à la déclaration de l’ITN, rendue publique le 4 Août concernant l’augmentation du prix du gas-oil que le Président de la République a bien voulu nous rencontrer’’ a déclaré M. Hamidou Seybou, porte-parole de l’intersyndicale des travailleurs du Niger (ITN) à la presse au sortir de la rencontre avec le Président de la République.

M. Hamidou d’ajouter que ‘’nous avons parlé essentiellement de ce sujet. Le Président de la République, assisté des membres du Gouvernement, nous a donné pas mal d’explications sur ce qui a motivé fondamentalement ce rehaussement du litre du gas-oil et un tas d’informations qui vont nous permettre d’aller digérer et éventuellement nous adresser à nos camarades travailleurs par rapport à tout ce que nous avons eu comme informations’’.

Pour le porte-parole de l’ITN, quand quelqu’un vous dit ‘’je vais vous donner des explications par rapport à ce que je fais, vous n’avez d’autres alternatives que de l’écouter, de noter et d’aller analyser et après analyse, peut-être nous reviendrons avec notre position par rapport à cela’’.
Quant au Secrétaire Général de la confédération démocratique des travailleurs du Niger (CDTN), c’est suite à la déclaration de presse rendue publique le 2 Août dernier, dans laquelle ‘’nous avions fustigé l’augmentation du prix à la pompe du gas-oil, et que c’est à cette occasion que le Président de la République a souhaité rencontrer les centrales syndicales représentatives pour discuter avec elles sur les raisons qui ont amené le gouvernement à augmenter le prix à la pompe du gas-oil’’.

A l’occasion de cette rencontre, a souligné M. Djibrilla Idrissa, le Président de la République a donné ‘’les raisons techniques pour lesquelles le prix du gas-oil a été augmenté, et que c’est une alternative pour ne pas augmenter le prix du KW, du gaz et aussi du Super à la pompe’’.

‘’Il a aussi expliqué que le gouvernement a été contraint de prendre cette mesure. Donc nous l’avons écouté, nous lui avons aussi posé l’autre alternative, c’est à dire que le pouvoir d’achat des travailleurs n’a pas augmenté depuis plusieurs années et que notre pays a le plus petit SMIG dans la sous-région. Et compte tenu des conséquences de l’augmentation du prix du gas-oil sur les Prix des produits de première nécessité, du transport, des gros porteurs et même les industries qui utilisent le gas-oil’’ a-t-il indiqué avant d’ajouter que ‘’nous lui avons dit que notre réaction en tant qu’organisation syndicale, c’est notre inquiétude par rapport à l’augmentation des prix des produits de première nécessité et même celui des services’’.

‘’Il nous a rassurés que, en ce qui concerne les transporteurs, ils sont en discussion avec eux, les syndicats des transporteurs voyageurs et des marchandises pour qu’il n’y ait pas augmentation des prix. De part et d’autre, chaque partie a donné ses raisons’’ a-t-il poursuivi.

En terme d’informations, le SG de la CDTN, s’est dit ‘’satisfait de cette rencontre avec le Président de la République, car nous avons eu des informations que nous ignorons avant mais en terme d’impacts, nous attendons voir les mesures que le gouvernement va prendre pour que les impacts ne soient pas néfastes pour nous, consommateurs nigériens’’.

Dans la même catégorie