AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des élèves de M’Bahiakro s’engagent pour l’amélioration de leurs résultats APS VERS L’ÉRECTION D’UN CENTRE DE CARRIÈRES PILOTE À DIAMNIADIO APS L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES DIPLÔMÉS, UN SUJET PRIMORDIAL POUR L’AUF (RECTEUR) APS LE DG DE LA FONCTION PUBLIQUE SALUE LE TRAVAIL DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES GNA COVID-19: Five more deaths, active cases now 3,613 MAP Gabon : 89 candidats pour les sénatoriales, prévues les 30 janvier et 6 février APS LE CHAN 2020 REFLÈTE UNE BONNE PRÉPARATION ATHLÉTIQUE DES ÉQUIPES, SELON UN TECHNICIEN APS L’OM DÉDIE UNE SEMAINE À SES SUPPORTEURS EN AFRIQUE APS LE LYCÉE MAME CHEIKH MBAYE DE TAMBACOUNDA RÉNOVÉ ET ÉQUIPÉ PAR LA FONDATION SONATEL APS UN PROTOCOLE D’ACCORD POUR LA RÉALISATION DE L’ÉTUDE SUR LA STRATÉGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DE LA PLATEFORME PORTUAIRE

BUDGET 2021 : DES AUTORISATIONS D’ENGAGEMENT DE 2.227 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DES INFRASTRUCTURES


  7 Décembre      24        Société (27727),

   

Dakar, 7 nov (APS) – L’Assemblée nationale a adopté lundi à la majorité le projet de budget du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, dont les autorisations d’engagement s’élèvent à 2.227 milliards 204 millions 896 mille 487 FCFA.

Le ministère dirigé par Mansour Faye bénéficie aussi de crédits de paiement d’un montant de 298 milliards 770 millions 745 mille 213 FCFA.

Selon un rapport de la commission des finances et du contrôle budgétaire, le budget du ministère des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement pour l’exercice 2021 est structuré autour de quatre programmes.

Le développement, la gestion et l’entretien des infrastructures routières, le développement, la gestion et l’entretien du réseau ferroviaire, le développement et la modernisation des services de transport, le pilotage, la gestion et la coordination administrative sont les différentes composantes de ce programme.

Face aux députés, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a révélé que ‘’le coût du Train express régional (TER) est actuellement de l’ordre de 730,2 milliards de francs CFA’’. Il signale que la Société nationale de gestion du patrimoine du Train express régional (SEN-TER S.A) ‘’est en train de travailler pour sa mise en exploitation commerciale, au courant de l’année 2021’’.

Il a rappelé que ‘’l’objectif majeur de la loi d’orientation et d’organisation des transports terrestres, récemment adoptée par l’Assemblée nationale, est de moderniser le secteur’’.

Il a souligné ‘’la poursuite de l’exploitation des autoroutes Thiès-Touba et AIBD-Mbour-Thiès’’ et annoncé le démarrage, début 2021, du projet d’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack.

Dans cet esprit, Mansour Faye a insisté sur ‘’la construction et la remise en état de près de 425 kilomètres de routes principales et 120 km de pistes de désenclavement’’. ‘

Il a rappelé que les autoponts Saint-Lazare et Keur-Gorgui ont été ouverts à la circulation en 2020, et les travaux se poursuivent sur les autres sites du Rond-Point Yoff et Lobath FALL.

S’agissant de l’équilibre financier de ’’Dakar Dem Dikk’’, il a signalé que ‘’la société de transport a non seulement reçu la totalité’’ des compensations qui lui sont dues au titre du service public, « mais a aussi bénéficié d’une importante subvention supplémentaire de l’Etat ’’. Celle-ci « lui permettra d’honorer les paiements de salaires du 4ème trimestre de cette année’’.

‘’Le renforcement de son parc se poursuit avec l’ouverture de nouvelles lignes à l’intérieur et hors du pays’’, a-t-il assuré.

Dans la même catégorie