APS SÉCURISATION DES MARCHÉS : UN PROGRAMME D’URGENCE DE 300 MILLIONS AIP Côte d’Ivoire/ Pose de la première pierre d’une nouvelle maternité à Bonon APS UN SPÉCIALISTE RELÈVE UN « MANQUE CRIARD DE CHIRURGIENS-DENTISTES’’ APS L’ISLAMOPHOBIE PRÉOCCUPE LES MOUVEMENTS ET ASSOCIATIONS ISLAMIQUES DU SÉNÉGAL ET L’OCI APS LA CAMIS CONDAMNE LES ATTAQUES MEURTRIÈRES DE DEUX MOSQUÉES EN NOUVELLE-ZÉLANDE APS LE STADE LAT-DIOR OBTIENT  »L’HOMOLOGATION PROVISOIRE » DE LA CAF (OFFICIEL) AIP Côte d’Ivoire/ Un SOS pour l’achèvement de la construction d’une mosquée à Ouangolo APS MAGAL DE PROKHANE : LE COMITÉ D’ORGANISATION SATISFAIT DES DISPOSITIONS PRISES PAR LES SERVICES TECHNIQUES AIB La politique, sujet dominant dans les quotidiens burkinabè STP-Press Primeiro-Ministro preside centenário da OIT em São Tomé e Príncipe

Burkina : Ouverture à Ouagadougou de la 8ème rencontre sous régionale du WANNPRES


Ouagadougou, 31 juillet 2018 (AIB)-la 8ème rencontre scientifique sous-régionale  du Réseau ouest africain des chercheurs dans le domaine des Substances naturelles s’est ouverte mardi à Ouagadougou sur le thème « changement climatique, agriculture, santé et nutrition : contribution des substances naturelles ».
« Le thème est très pertinent en ce sens qu’aujourd’hui les effets des changements climatiques sont perceptibles  car nous avons d’année la dégradation de nos environnements la baisse de la pluviométrie avec un impact sur la santé humaine et animale »a indiqué l’ouverture de la rencontre, Dr urbain Coulidiati.
La réunion  du  Wannpres, regroupant  des chercheurs  issus du Benin,Cote d’Ivoire,Togo,Ghana, Guinée sur les substances naturelles    sera l’occasion pour eux durant les 04 jours  de   réfléchir sur leur contribution  et proposée des solutions  pour faire face à ces changements climatiques.
Elle  va permettre aussi aux chercheurs de la sous-region ouest africaine d’«évaluer le niveau de leurs recherches concernant les différentes pathologies  et de tirer des leçons échecs ou de leurs succès, afin d’éviter les redites inutiles ».
La création du Wannpres répond à la nécessité d’organiser des rencontres de rechercher ouest-africaine travaillant sur les  plantes et les substances, à la prise en charge des pathologies entre autres le paludisme, VIH/SIDA, malnutrition, diabète, drépanocytose.
A cet  effet parallèlement à cette cérémonie d’ouverture les initiateurs de la rencontre ont organisé  une conférence de presse pour présenter  les différentes activités prévues  du 31 juillet au 03aout 2018.
« Il  y aura  une  démonstration de la transmission du savoir traditionnel de père en fils par la délégation togolaise  et une exposition de produits  qui  ont été sélectionnés par concours  dont la plupart des togolais » a indiqué, Dr Koudouvo Koffi, Coordonnateur du Wannpres Togo.
En plus de cela  durant les quatre jours  il y aura egalement des consultations gratuites avec des praticiens « assermentés »  pour la population ouagalaise  dans la matinée et la soirée  sur leur site à l’Université de Ouagadougou.
M.Koudouvo, a précisé  que les  praticiens vont consulter dans une quinzaine de maladies, une particularité pour cette rencontre.
als/ata

Dans la même catégorie