ANG Política/Presidente da República diz que a criação ou extinção dos ministérios não é da competência da ANP ANG Domingo de Tina/ Madrinha do evento promete ajudar a elevar direitos de pessoas com deficiência ACP Ouverture à Kinshasa de la Revue annuelle du programme de coopération RDC-UNICEF 2020-2024 ACP 8ème forum de la SADC: le Premier ministre Ilunkamba exhorte les parlementaires à préserver les acquis de l’alternance ABP Numérique : Sensibilisation à Calavi des agents des collectivités locales sur l’informatisation des actes d’Etat civil et la numérisation des archives ABP Coopération / Coopération : Une délégation du Réseau des chambres des experts européens au cabinet de Louis Vlavonou ABP Santé : Elèves et étudiants sensibilisés aux enjeux de la lutte contre le VIH/Sida à Parakou ABP Social : La journée mondiale des personnes handicapées célébrée à Savalou INFORPRESS PNUD admite que pandemia “destruiu muitos do ganhos” que Cabo Verde tinha alcançado INFORPRESS Hélio Sanches estofficiellementcandidat à l’électionprésidentielle de 2021

CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : LA DIRECTION DU TRÉSOR FAIT DÉPISTER SON PERSONNEL FÉMININ


  2 Novembre      7        Santé (8182),

   

Dakar, 2 nov (APS)- La Direction générale de la comptabilité publique et du Trésor (DGCPT) a organisé une séance de dépistage volontaire des cancers du sein et du col de l’utérus, au profit de quelque 150 femmes dont certaines font partie de son personnel, a constaté l’APS, lundi, à Dakar.

Les autres bénéficiaires des tests de dépistage sont des épouses, des veuves ou des femmes de ménage d’employés de la DGCPT.

‘’Cette activité, qui fait partie de la campagne de sensibilisation Octobre rose, a été retardée’’, a fait remarquer le directeur général de la comptabilité publique et du Trésor, Cheikh Tidiane Diop.

La séance de dépistage volontaire a eu pour thème : ‘’Octobre rose : les femmes du Trésor s’impliquent’’.

‘’Le cancer du sein, comme celui du col de l’utérus est une maladie (…) sournoise, qui apparaît généralement trop tard. D’où la nécessité de privilégier le dépistage précoce’’, a expliqué Cheikh Tidiane Diop.

‘’C’est une chose de dépister. C’est une autre d’assister psychologiquement et financièrement les femmes dont le test serait malheureusement positif, à la fin de cette journée de dépistage, même si nous souhaitons qu’il n’y ait aucun cas positif’’, a-t-il souligné.

M. Diop a remis un chèque d’une valeur de 2 millions de francs CFA à la Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA), qui est un partenaire de la DGCPT pour l’organisation de la séance de dépistage. ‘’Cette activité sera désormais inscrite dans l’agenda sociomédical de la DGCPT’’, a-t-il promis.

Prenant part à l’organisation de la rencontre médicale, Rose Gaye, vice-présidente de la LISCA, a insisté sur les chances qui existent pour ‘’atténuer’’ les ravages du cancer avec le dépistage précoce.

Le fait de diagnostiquer très tôt les cancers du sein ou du col de l’utérus ‘’permet de [les] guérir par un traitement moins agressif et moins mutilant’’, a souligné Mme Gaye.

Elle invite les directions des autres entreprises à organiser, comme la DGCPT, des séances de dépistage de ces maladies, pour ‘’lever les tabous sur le cancer’’.

Dans la même catégorie