AIB Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont un ferme AIB Fasofoot : Salitas FC conserve sa place de leader AIB Football : Le Sénégal sollicite le soutien du Burkina pour la présidence de la CAF ACP Kasaï central : remise de palmarès des réussites des résultats de l’Examen d’Etat 2019-2020 à l’UNIKAM ACP Relance des échanges commerciaux entre l’Afrique du Sud et la RDC ACP L’Inflation nationale située à 0081% à la quatrième semaine de février 2021 contre 0,097% à la troisième ACP 20 milliards FC à lever mardi avec les bons du Trésor Dollar ACP Le G26 échange sur sa participation au prochain gouvernement de l’Union Sacré avec le Premier ministre Sama  ACP L’artiste musicien Alesh annonce la sortie prochaine de son single « Na ndenge ya mabe te » ACP Nord-Kivu : le coordonnateur provincial de la Protection civile note l’engagement de la population pour organiser les activités de prévention

CEDEAO : Les Présidents nigérien et ghanéen désignés pour mobiliser les ressources nécessaires à la lutte contre le terrorisme


  25 Janvier      28        Economie (11206),

   

NIAMEY, 25 Janvier (ANP) – Les Présidents Issoufou Mahamadou du Niger et Nana Addo Dankwa Akufo-Addo ont été désignés par leurs pairs de la CEDEAO pour diriger l’effort de mobilisation des ressources financières et techniques nécessaires à la lutte contre le terrorisme.

Cette décision, issue de la 58ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenue le samedi 23 janvier 2021 par visioconférence, vise à booster la mise en œuvre du Plan d’action 2020-2024 de l’Organisation adopté pour éradiquer le terrorisme dans la région.

Estimé à un (1) milliard de dollars américains, ce plan a d’ores et déjà reçu l’annonce de la contribution de plusieurs pays de la région dont le Nigeria (350 millions de dollars US), le Ghana (50 millions de dollars US), ou encore l’UEMOA (100 millions de dollars US).

La région de la CEDEAO et particulièrement les pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Nigeria), note-t-on, font face à des récurrentes attaques terroristes malgré les efforts intenses déployés par ces pays. Ces derniers temps, il est même observé la multiplication des attaques sous forme de représailles contre les populations civiles, comme ce fut le cas au Nigéria, avec l’attaque perpétrée par Boko Haram le 29 novembre 2020 dans les environs de Maiduguri, dans l’Etat de Borno, au cours de laquelle des dizaines d’agriculteurs et de pêcheurs ont été assassinés, ou encore au Niger, le 2 janvier 2021, lors de la tuerie d’une centaine de personnes dans des attaques contre deux villages dans la région de Tillabéry, à la frontière avec le Mali.

Dans la même catégorie