ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale MAP Attaque contre une église dans le nord du Burkina Faso: trois morts ACP RDC: La DGM accorde deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC pour se mettre en ordre AIP Côte d’Ivoire/ Célébration éclatée des festivités socio-culturelles dans les maternelles de l’IEP de Niakara ACP Entrée en fonction du chef de la maison civile du Président de la République

Clôture à Bangui des travaux de la première conférence des femmes leaders


Bangui, 17 déc. (ACAP) – L’épouse du Chef de l’Etat, Tina-Marguerite Touadéra, a clos, samedi 15 décembre 2018 à Bangui, les travaux de la première conférence des Femmes leaders de Centrafrique, sur le thème « Femme destinée, lève-toi, prends courage et agis, car cette affaire te regarde », en présence du ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Aline-Gisèle Pana.

La ministre Aline-Gisèle pana a indiqué que cette première conférence est un « moment d’échanges et de prière, où les femmes leaders de Centrafrique se sont engagées à rester debout dans la prière et les messages qu’elles doivent véhiculer aux autres femmes des différentes confessions religieuses de Bangui et de l’arrière-pays pour permettre à la République Centrafricaine de s’épanouir.

Elle a admis que les femmes leaders de Centrafrique ont adhéré aux différents messages entre autres femme destinée, prends courage et agis, c’est difficile mais possible.

« Il ne faut pas perdre de vue la dimension spirituelle, que nous avons tous et qui nous permet de nous donner l’espoir de lutter, d’être dans cette position de résilience face à tout ce que nous subissons », a souligné la ministre Aline-Gisèle Pana.

Le membre du gouvernement s’est réjoui du fait que les femmes leaders rentrent confortées dans leur position au sein de leur église, dans leur foyer et la façon dont elles doivent apporter leur contribution en donnant des messages de paix et de cohésion sociale pour le devenir de la République Centrafricaine.

Il convient de noter que les travaux de la deuxième conférence des femmes  leaders de Centrafrique se dérouleront dans une localité en provinces.

Dans la même catégorie