NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Clôture à Bangui des travaux de la première conférence des femmes leaders


Bangui, 17 déc. (ACAP) – L’épouse du Chef de l’Etat, Tina-Marguerite Touadéra, a clos, samedi 15 décembre 2018 à Bangui, les travaux de la première conférence des Femmes leaders de Centrafrique, sur le thème « Femme destinée, lève-toi, prends courage et agis, car cette affaire te regarde », en présence du ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Aline-Gisèle Pana.

La ministre Aline-Gisèle pana a indiqué que cette première conférence est un « moment d’échanges et de prière, où les femmes leaders de Centrafrique se sont engagées à rester debout dans la prière et les messages qu’elles doivent véhiculer aux autres femmes des différentes confessions religieuses de Bangui et de l’arrière-pays pour permettre à la République Centrafricaine de s’épanouir.

Elle a admis que les femmes leaders de Centrafrique ont adhéré aux différents messages entre autres femme destinée, prends courage et agis, c’est difficile mais possible.

« Il ne faut pas perdre de vue la dimension spirituelle, que nous avons tous et qui nous permet de nous donner l’espoir de lutter, d’être dans cette position de résilience face à tout ce que nous subissons », a souligné la ministre Aline-Gisèle Pana.

Le membre du gouvernement s’est réjoui du fait que les femmes leaders rentrent confortées dans leur position au sein de leur église, dans leur foyer et la façon dont elles doivent apporter leur contribution en donnant des messages de paix et de cohésion sociale pour le devenir de la République Centrafricaine.

Il convient de noter que les travaux de la deuxième conférence des femmes  leaders de Centrafrique se dérouleront dans une localité en provinces.

Dans la même catégorie