AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dîner pour renforcer la cohésion sociale à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le candidat RHDP de Prikro appelle à l’union pour assurer sa victoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/Élections législatives : les candidats du RHDP présentés aux populations de Béoumi AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les candidats du RHDP de la circonscription de Bodokro présentés à la population AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Me Zehouri annonce sa candidature aux chefs traditionnels de Divo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Trois morts dans un accident de la circulation à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le maire Eric N’Koumo Mobio désigné candidat du PDCI dans la circonscription de Songon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une fédération des victimes des crises sociopolitiques souhaite des élections législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La réparation des préjudices, une condition pour la reprise des cours dans les établissements secondaires à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un tournoi civilo-militaire pour promouvoir la cohésion sociale à Abidjan

Congo : La Russie souhaite un bon déroulement de l’élection présidentielle en 2021


  4 Décembre      43        Diplomatie (910), Politique (14368),

   

Brazzaville, 04 Décembre (ACI) – L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en République du Congo, M. Guéorgui Tchepik, a souhaité, un bon déroulement de l’élection présidentielle prévue en mars 2021, annonçant en même temps la disponibilité pour son pays d’envoyer des observateur russes, si le Congo le souhaite.

Au cours de la traditionnelle conférence de presse annuelle l’ambassadeur de la Russie organise pour faire part de l’état de coopération entre son pays et le continent africain et entre la Russie et le Congo particulièrement, M. Tchepik a indiqué que si le Congo exprime le besoin des observateurs Russes lors de cette élection, l’ambassade transmettra cette demande à Moscou.

«La Russie souhaite un bon déroulement de l’élection présidentielle au Congo. C’est tout ce que mon pays peut faire pour accompagner cette élection. La Russie ne s’ingère pas dans la politique intérieure d’autres pays. Le Congo est un pays ami à qui on ne souhaite que du bien», a-t-il souligné.

Dans le cadre des relations entre la Russie et le Congo, a-t-il notifié, deux actions humanitaires ont été organisées par la Russie cette année au Congo. La première action, a-t-il dit, a été liée aux conséquences néfastes des inondations enregistrées au nord du Congo. A cette occasion, le ministère des situations d’urgence Russe a envoyé aux sinistrés de cette zone du pays 35 tonnes de vivres, des tentes et des couvertures, le tout pour une valeur de 150 mille dollars américains.

Dans la carde de la riposte à la pandémie de la Covid-19, la Russie a donné au Congo huit tonnes de médicaments et du matériel de protection pour le personnel médical, d’une valeur totale de 200 mille dollars américains.

En ce qui concerne la formation, il a souligné que M. Tchepik, chaque année, environ 300 congolais partent en Russie pour des études universitaires. Cette année, a-t-on appris, à cause de la Covid-19, un dispositif d’études a été mis en place pour les étudiants de la 1ère année qui n’ont pas pu se rendre en Russie. Il s’agit des cours à distance et des cours intensifs de la langue Russe, au centre culturel Russe de Brazzaville.

Au cours de cette conférence de presse, le diplomate Russe a fait savoir que la Congo et son pays développent un programme en matière de haute technologie, notamment en matière d’utilisation à des fins pacifiques de l’énergie nucléaire. «Il ne s’agit pas d’une centrale nucléaire, mais de l’utilisation de cette énergie dans le cadre de l’agriculture et de la médecine. Sur ce point, une dizaine de jeunes congolais est en train d’être formée en Russie, en vue de développer l’agriculture et de renforcer les soins de santé au Congo», a-t-il fait savoir.

Aussi, il a annoncé le démarrage, dans les prochains jours, de la construction d’un pipeline pour relier Pointe-Noire à la partie septentrionale du pays.

Pour ce qui est de la coopération entre son pays et le continent africain, M. Tchepik a souligné que le sommet Russie-Afrique sera organisé tous les trois ans. En 2022, a-t-il poursuivi, le deuxième sommet se tiendra sur le continent africain, dans un pays qui sera déterminé les jours à venir. Avant ce sommet, a-t-il précisé, il y aura des consultations politiques annuelles entre le ministère des Affaires étrangères de la Russie et l’Union africaine (Ua).

La coopération Russie-Afrique sera confortée par une action économique, avec la mise en place d’un centre d’exportation plus élargi, à laquelle participeront les chambres de commerce de la Russie et des pays d’Afrique. Actuellement, a-t-il rassuré, le niveau des échanges commerciaux entre la Russie et l’Afrique est de 20 milliards de dollars, indiquant que ce chiffre sera revu à la hausse.

Dans son mot liminaire, le diplomate russe a affirmé que son pays a épongé la dette de l’Afrique à hauteur de 20 milliards de dollars.

Dans la même catégorie