AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

CONGO : NÉCESSITÉ DE METTRE EN PLACE UN PLAN D’ACTION DE TROIS ANS POUR RELEVER LA COGELO


  13 Octobre      11        Société (23929),

   

Brazzaville, 13 Octobre (ACI) – Le directeur général de la Congolaise de gestion de loterie (Cogelo), M.Guy Roger Moigni, a souligné, le 12 octobre à Brazzaville, la nécessité de mettre en place un plan d’action de trois ans à partir de 2021, en vue de relever ladite société.

M. Moigni a souligné cette nécessité lors du 29ème anniversaire de cette entreprise. A cette occasion, il a dit que 29 ans après sa création, cette société traverse une situation difficile sur tous les plans, avec un chiffre d’affaires en décroissance depuis 2014. Au regard de cette réalité, il fait savoir a qu’un diagnostic global de la situation est en cours.

Selon lui, ce plan, qui va courir à partir de janvier 2021, comprend quatre volets. Il s’agit des volets technique, commercial, financier et humain. Il a précisé que le Plan de développement stratégique sera élaboré après le diagnostic en cours des maux qui minent l’entreprise.

Le directeur général de la Cogelo a reconnu que cette entreprise traverse une situation difficile sur tous les plans, soulignant que sa situation financière est instable et dégradée, avec des actifs non maîtrisés. Aussi, a-t-il déploré, la situation des tiers est confuse, les relations avec les banques et les partenaires extérieurs, très dégradées, ne peuvent pas susciter la confiance de ces derniers.

A son avis, cette situation est due à plusieurs erreurs de gestion commises dans le passé, notamment l’absence d’une vision claire du devenir et du rôle que la Cogelo devrait jouer dans la communauté.

S’agissant des quatre mois d’arriérés des salaires, M. Moigni a dit que le plus important est l’effort que la direction générale doit fournir pour payer régulièrement ses travailleurs.

Dans la même catégorie