APS LA NASA A OBSERVÉ UNE OCCULTATION STELLAIRE DEPUIS LE CENTRE DU SÉNÉGAL APS CENTRALE DE 300 MW : LA SIGNATURE DU CONTRAT DE CONSTRUCTION PRÉVUE SAMEDI MAP CEDEAO : vers la levée totale des sanctions imposées au Mali MAP L’ONU évolue dans un monde où l’humanité fait face à une érosion inquiétante du multilatéralisme (M. Loulichki) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Président Ouattara pose lundi la première pierre des travaux du deuxième terminal à conteneurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un plan d’aménagement de la forêt classée de Goin-Débé en cours d’élaboration AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 31 nouveaux cas de Covid-19 et 29 guéris APS LANCEMENT D’UNE CELLULE D’ÉTUDES ET DE RÉFLEXION AU SERVICE DE MÉDINA BAYE AGP Gabon/Koulamoutou: La SBL en soutien aux agriculteurs locaux AGP Gabon: Le bilan et les performances de la Comilog et Setrag présentés à Ali Bongo Ondimba

Côte d’Ivoire: Aimée Zébéyoux appelle la jeunesse de Gagnoa à renoncer aux manifestations


  12 Août      22        Société (23238),

   

Gagnoa, 12 août 2020 (AIP) – La Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme (SEDH), Aimée Zébéyoux a appelé mercredi 12 août 2020 à Gagnoa, la jeunesse de la commune à renoncer aux manifestations publiques et à plutôt adopter le dialogue et la concertation, comme arme pour résoudre les désaccords.

« Au lieu qu’on tombe dans les violences, n’est-t-il pas possible de dialoguer », a soutenu la secrétaire d’Etat, cadre du département de Gagnoa. Elle a expliqué avoir fait le déplacement en urgence sur Gagnoa, afin d’échanger avec la jeunesse, dont certains groupes envisageaient de tenir jeudi, des manifestations publiques, contre le troisième mandat du Chef de l’Etat.

Aux jeunes, Aimée Zébéyoux a expliqué que certes ils ont le droit de manifester leurs désaccords avec certaines décisions prises par l’autorité, mais, qu’ils n’ont aussi nullement le droit d’obstruer la voie publique, au point d’empêcher les citoyens de vaquer normalement à leurs occupations.

« C’est vrai, vous êtes jeunes, vous pouvez avoir envie de revendiquer, mais vous devez savoir qu’il faut toujours négocier », a insisté la secrétaire d’Etat, qui a exhorté la jeunesse à suivre l’exemple de tous les leaders politiques de la région du Gôh et de la Côte d’Ivoire qui se connaissent tous, se fréquentent et se parlent.

Déplorant les manifestations sur la voie publique, qui ont perturbé lundi, la quiétude des citoyens à Gagnoa et dans certaines villes du pays, la magistrate hors hiérarchie a plaidé pour la poursuite des discussion et à demeurer ensemble, vu qu’en cas de troubles à l’ordre public, il peut exister des dégâts collatéraux. « Quittons dans les émotions », a-t-elle réclamé.

Une rencontre a huis-clos est prévue avec la jeunesse, afin d’étudier les voies et moyens de respecter l’ordre républicain, étant entendu que le préfet de région du Gôh, préfet du département de Gagnoa, Fofana Lancina, présent à la rencontre, venait séance tenante, d’annoncer l’interdiction de toute marche prévue pour jeudi.

Dans la même catégorie