GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Côte d’Ivoire-AIP/ La plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie sensibilise les populations sur les méfaits de la drogue


  13 Août      65        Société (23113),

   

Abidjan, 13 août 2020 (AIP)- La plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie (PSCPD) a organisé, mercredi 12 août 2020, une conférence publique à la préfecture de police de Bouaké sur le thème « prolifération des fumoirs et consommation des drogues: quels impacts sur la sécurité des populations de Bouaké » dans le cadre d’une vaste campagne d’information et de sensibilisation sur les méfaits de la drogue avec comme slogan « donnons le carton rouge à la drogue ».

Une cinquantaine de personnes, dont des leaders communautaires (guides religieux, chefs de communauté, chefs de village, responsables d’associations de jeunesse et de femme) ont été conviées à cette activité dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire en attirant l’attention de tous sur les conséquences liées à la prolifération des fumoirs et à la consommation des drogues.

« A travers cette initiative, nous voulons faire en sorte que les populations soient suffisamment imprégnées des méfaits des drogues et stupéfiants afin d’aider la police à enrayer ce fléau par leur étroite collaboration qui passe par la dénonciation des trafiquants et des consommateurs de drogue », a expliqué le président de la PSCPD, Doumbia Soumaïla.

Dans son exposé, le conférencier, le capitaine Kouadio Augustin, de la police des stupéfiants et des drogues, a mis l’accent sur les conséquences politique, économique, sociale et sanitaire de la drogue. Il a indiqué quelques signes pour reconnaitre une personne qui se drogue, notamment, les signes émotionnels et sociaux ainsi que les signes physiques.

Le préfet de police de Bouaké, le commissaire principal Mobio Maxime, a saisi cette occasion pour entretenir les participants à cette rencontre sur la doctrine de la police de proximité qui recommande une étroite collaboration entre les agents de sécurité et les populations pour lutter plus efficacement contre l’insécurité.

Cette activité a également enregistré la présence de la représentante pays de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Dr. Nancy Lowenthal, dont l’organisme assure le financement du programme transition et inclusion politiques dans le cadre duquel s’inscrit cette activité de sensibilisation sur la drogue menée par la PSCPD.

Dans la même catégorie