AIP Présidentielle 2020 : début du dépouillement à Man AIP Présidentielle 2020: des incidents signalés dans le département de Kounahiri AIP Présidentielle 2020: Des urnes vandalisées et des bureaux de vote fermés dans des villages de Bonon AIP Présidentielle 2020: Kafana Koné salue la discipline des électeurs dans les bureaux de vote à Yopougon AGP Eliminatoires CAN 2021 : calendrier des 3e et 4e journées de qualifications AGP Mamou-Société: Arrestation d’un présumé auteur du meurtre de 2 enfants à Sobéya dans Dounet APS MARIE KHÉMESSE NGOM NDIAYE SALUE LES RÉSULTATS DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME AGP Labé-crise postélectorale : Hausse considérable du prix des denrées alimentaires ANGOP Covid-19: Angola regista 416 recuperados e 247 novos casos APS « IL N’Y A PAS EU D’ÉLECTION », SELON PASCAL AFFI NGUESSAN

Côte d’Ivoire -AIP / Le président du FPI appelle ses militants et sympathisants à la mobilisation


  23 Septembre      22        Politique (12433),

   

Abidjan, 23 sept 2020 (AIP) – Le président du Front populaire ivoirien (FPI) a appelé mardi 22 septembre 2020, ses militants et sympathisants à une mobilisation pour des mots d’ordre qu’il compte leur adresser dans les prochains jours.

« Au nom du FPI, je lance un appel à tous les militantes, militants et sympathisants, à l’ensemble des ivoiriens épris de paix, de liberté et de démocratie de se tenir prêt pour traduire en acte concret les mots d’ordre qui seront adressés dans les prochains jours », a déclaré Pascal Affi N’Guessan lors d’une conférence de presse tenue à Abidjan.

Il a invité les partis de l’opposition à se rassembler pour une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) et pour une élection présidentielle crédible. « Si vous aimez la Côte d’Ivoire, mettez-vous en rang », a-t-il ajouté, doutant à la CEI, dans sa composition actuelle, « toute légitimité, toute crédibilité pour proclamer des résultats transparents lors de l’élection à venir. »

Selon le député de Bongouanou, il ne s’agit pas d’être le candidat « d’un scrutin défini d’avance, un candidat factice, l’accompagnateur d’un résultat prédéterminé », qui le « priverait d’une victoire et de l’immense espoir qu’il constitue ».

Affi N’Guessan a également indexé le Conseil constitutionnel qui, selon lui, n’est plus crédible. « Le 14 septembre, une ligne a été franchie. Le Conseil constitutionnel a rendu une décision qui le disqualifie de manière totale, irrémédiable et définitive », a-t-il relevé, se joignant au mot d’ordre de « désobéissance civile » lancé dimanche le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, à la tête d’une coalition de partis et mouvements politiques se réclamant de l’opposition.

Affi N’Guessan avait été retenu comme candidat pour l’élection présidentielle du 31 octobre par le juge des élections, tout comme les candidats Alassane Ouattara du RHDP, Henri Konan Bédié du PDCI et Kouadio Konan Bertin, indépendant, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie