MAP SM le Roi félicite M. Mohamed Bazoum suite à son élection Président de la République du Niger ACP Haut Katanga: la recherche pointue au cœur d’un séminaire à UNILU ACP Kwilu : 3.900 kg d’arachides décortiquées récoltées aux champs de multiplication des semences de l’INERA Kiyaka ACP La Première Dame D. Nyakeru satisfaite de l’avancement des travaux de réhabilitation et de construction du « CFMA » ACP Le Chef de l’Etat lance bientôt les travaux d’aménagement des sites pour les 9èmes Jeux de la Francophonie ACP Visite de réconfort du gouverneur Gentiny Ngobila à la famille du patriarche N’Singa Udjuu ACP Le projet « Tufaulu Pamoja-Réussir ensemble » pour l’amplification de la voix des femmes dans la prise de décision ACP Le Regroupement politique  Zaïre a échangé avec le Premier ministre SamaLukonde ACP Lancement à Kinshasa de la première édition du Salon Congo éducation ACP Réglementation de la circulation des diplomates sur le territoire de la RDC

Côte d’Ivoire-AIP/ Près de 45 000 T de noix de cajou commercialisées dans le Gontougo en 2020 (Conseil coton anacarde)


  10 Février      11        Agriculture (1955),

   

Bondoukou, 10 fév 2021 (AIP) – Au total, 44 043 T de noix de cajou ont été commercialisées dans la région du Gontougo pendant la campagne 2020, a révélé le délégué régional du conseil du coton et de l’anacarde (CCA), Koné Atchoumou, mardi 09 février 2021, à Bondoukou.

M. Koné a livré l’information au cours des ateliers régionaux de lancement des activités des comités de veille de l’anacarde. Cette production, en hausse par rapport à celle de 2019 estimée à 19 297 T est en partie due à la présence dissuasive des comités de veille pour le suivi et la commercialisation de l’anacarde qui continuent de s’investir afin de lutter contre la fuite de la noix de cajou vers les pays limitrophes, a-t-il expliqué.

Il s’est félicité de l’implication du Gouvernement qui a procédé à l’enlèvement dans le Gontougo de 6 349 T de noix de cajou dans le cadre de son plan de soutien à la filière qui a été durement éprouvée par la survenue de la maladie à Coronavirus.

Selon le délégué, cette lutte a contribué à la saisie par le comité de veille de 431 T dans le Gontougo et l’Indénié-Djuablin.

Les acteurs de la filière anacarde, a-t-il évoqué, sont confrontés notamment à l’insuffisance des sacs de brousse, au non-respect du prix fixé par le Gouvernement et des arrêtés préfectoraux ainsi que le retard dans la mise à disposition des fonds aux comités de veille.

En 2020, 170 acteurs de la filière et 727 pisteurs ont été agréés par le conseil du coton et de l’anacarde et 264 650 sacs distribués aux producteurs.

Dans la même catégorie