ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre ANGOP Covid-19: Angola regista 82 novos casos APS ’’Le Joola’’ : tous les orphelins ’’laissés en rade’’ seront pris en charge par l’Etat (ministre) APS Les ‘’académiciens’’ cartonnent aux examens scolaires APS Don de sang : près de 1600 poches collectées à Kaffrine entre janvier et août APS ’’Le comportement humain, responsable de 40 % des cancers’’’ (spécialiste) ANP Ville de Niamey : Le Président de la délégation spéciale sur les sites de réhabilitation des éclairages publics

Côte d’Ivoire-AIP/Tabaski 2020: le mouton manque sur le marché à Dimbokro


  24 Juillet      16        Société (23117),

   

Dimbokro, 24 juillet 2020 (AIP) – Il n’y a presque pas de mouton sur le marché, a constaté l’AIP, jeudi, à Dimbokro, à une semaine de la célébration de la fête de Tabaski ou Aïd al Adha prévue le vendredi 31 juillet 2020.

La situation est liée à la pandémie du COVID 19 et la situation socio-politique qui prévaut au Mali, ont affirmé les commerçants. Ils ont révélé que les prix des moutons varient entre 80000 et 500 000 FCFA, faisant savoir qu’ils ont été fixés en tenant compte des efforts consentis pour avoir les bovins qui proviennent de Yamoussoukro. Ils ont énuméré les nombreuses charges liées notamment à l’alimentation, au transport et à la santé des animaux.

« Cette année, les prix des moutons sont élevés et c’est difficile, il n’y a pas d’argent à cause du ralentissement des activités économiques », a confié un fidèle musulman, Fané Ibrahim Mohamed, environ 50 ans, rencontré non loin de l’ancien centre culturel de Dioulakro au sortir d’un marchandage infructueux. Il a exhorté les autorités à favoriser la venue des moutons afin de permettre à beaucoup de musulmans d’honorer le sacrifice d’Abraham.

En 2017, à la même époque, les musulmans de Dimbokro ont eu du mal à se procurer un mouton de sacrifice pour satisfaire à l’acte d’Abraham en raison du marché qui donnait lieu à toutes sortes de spéculation, faisant flamber les prix qui étaient hors de portée de la plupart des bourses des acquéreurs.

Dans la même catégorie