ABP Institutions / Les prouesses de la huitième législature saluées ABP Institutions / 38 lois adoptées en 2020 par le parlement béninois ABP Education / Le gouvernement clarifie les dispositions en cours pour régulariser la situation des moniteurs dans les universités du Bénin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le document attribué au ministre de la santé sur la toile est une fake news (Gouvernement) ABP Justice / Lancement de l’atelier de validation du tableau de bord des indicateurs de justice pour mineurs au titre de l’année 2019 ABP Coopération / La rouverture de la frontière bénino-nigériane actée par l’animation du marché frontalier de Tchikandou ABP Gouvernance / Pré-validation du document de la politique communale de l’emploi local de Grand-Popo ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge

Culture : Le projet de préservation du paysage culturel du Koutammakou, Bénin et Togo lancé à Natitingou


  17 Décembre      21        Arts & Cultures (1398),

   

Porto-Novo, 17 déc. 2020 (ABP)- Le projet de préservation du paysage culturel du Koutammakou, Bénin et Togo, piloté par le Corps des volontaires béninois, a été lancé ce mercredi, au terme dun atelier de formation des volontaires enquêteurs et superviseurs chargés de faire l’inventaire et la cartographie des éléments culturelles du Koutammakou, en présence du directeur du patrimoine culturel du Bénin, du premier adjoint au maire de la commune de Natitingou et des acteurs de mise en œuvre du projet.
Ce projet financé par le « Word Monuments Fund », vise, selon son coordonnateur Ibrahim Tchan, à renforcer la conservation du paysage et des éléments culturels du Koutammakou (Bénin-Togo) dans la perspective régionale avec une optimisation des bénéfices pour les communautés locales. Le projet, a-t-il ajouté, permettra également d’aider à préparer le terrain pour l’inscription par extension du Koutammakou du Bénin sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. « C’est à l’issu d’un challenge international que ce projet, qui est d’ailleurs le seul en Afrique, a être retenu, au même titre que  »Notre Dame de Paris », pour bénéficier de l’accompagnement de Word Monuments Fund », a précisé  Ibrahim Tchan. En plus de l’inventaire et de la cartographie des éléments culturels du Koutammakou, a indiqué le coordonnateur, il sera aussi question, entre autres, d’organiser des ateliers éducatifs, de mettre en place des comités locaux de surveillance et de faire des campagnes de réhabilitation de Tata Somba et de reboisements.
« Le Koutammakou est un tissu de patrimoine, si on peut parvenir comme le Togo,  à le labéliser comme il le faut, les deux pays en tireraient sans doute profit et c’est le PIB des communautés concernées qui va se trouver booster », a fait savoir le directeur du patrimoine culturel du Bénin. Paul Akogni, s’est dit convaincu de la qualité du travail qui sera fait par les volontaires enquêteurs et superviseurs, au regard de la qualité de la formation reçue.
Tout en invitant les volontaires enquêteurs et superviseurs qui seront déployés sur le terrain à un sursaut d’orgueil pour accomplir avec efficacité cette tâche, le conservateur du site Koutammakou du Togo, a dit sa fierté de voir le dossier du Bénin aboutir pour le bien du Koutammakou dans sa globalité. « Le Togo s’est engagé à appuyer le Bénin dans sa démarche vers l’extension du Koutammakou du côté du Bénin dans le dossier d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, nous souhaitons vraiment que d’ici 2021 que le projet aboutisse pour que nous puissions enfin travailler ensemble pour le bien de ce site », a confié NPoh Natta.
Par la voix de leur porte-parole, Grâcia Totiya Konto, les volontaires enquêteurs et superviseurs ont promis mettre en pratique les connaissances apprises au cours de la formation pour l’atteinte des objectifs du projet.
« Les portes de la mairie sont ouvertes pour vous et notre disponibilité est totale pour accompagner le système », a rassuré le premier adjoint au maire de Natitingou, avant de lancer les activités du projet.
Il faut noter que les volontaires enquêteurs et superviseurs seront déployés dans les communes de  Boukoumbé, Natitingou, Toucountouna et Tanguiéta.

Dans la même catégorie