GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL

Des bulldozers attendus dans les zones inondables


  26 Juin      16        Environnement/Eaux/Forêts (4263), Société (50807),

   

Conakry 26 juin (AGP)- Le compte à rebours a commencé pour les occupants des zones inondables et canaux d’évacuation des eaux de pluies dans les quartiers Dabondy 1 et Bonfi-Marché. Sur la base d’un constat du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, les passages des eaux de pluies sont obstrués ou même bloqués dans ces quartiers inondables des communes de Matam et Matoto, banlieue-Est de Conakry.
D’où l’ordre donné aux populations de ces zones à risques de libérer dans les meilleurs délais, les passages des eaux de pluies. Les autorités communales ont été associées à une campagne de sensibilisation sur le déguerpissement annoncé des lieux.
Et pour le Secrétaire Général du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire Mohamed Maama Camara « Les services techniques vont se mettre à l’œuvre pour ouvrir grandement le passage des eaux afin d’éviter les dégâts, car si l’eau se fraie un chemin, elle fera des dégâts jusqu’à tuer les gens. Et les occupants n’acceptent pas de libérer les lieux dans le délais imparti, le département et les services techniques seront obligés d’utiliser la méthode forte. »
Et même si les vendeurs de Bois auraient pris des dispositions pour dit-on libérer la zone, des résistances sont signalées dans le secteur. Du coup, la direction communale de l’habitat de Matam menace d’envoyer les bulldozers pour ouvrir de force le passage des eaux de pluies dans les zones ciblées de Dabondi 1 et de Bonfi-Marché. L’objectif est de prévenir des cas d’inondations mortelles.

Rédaction AGP-BDS

Dans la même catégorie