ANP Incendie de l’école Pays-Bas : Désolation, indignation, compassion et solidarité pour les victimes AGP COCAN 2025 : La Guinée veut s’inspirer de l’expérience ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Le ministre Adama Coulibaly offre 15 tonnes de vivres aux musulmans du N’zi GNA Clients express concern over encroachment on health facility GNA Intercede incessantly for the nation – Minister implores Muslims GNA Use community groups to implement social protection – Actors GNA Ada East Assembly hands over completed projects to GES Inforpress Fogo: Família emigrada nos EUA financia aquisição de ambulância e clínica de saúde móvel para São Filipe Inforpress SCM e Mindelo’s Floating Music Hub assinam protocolo de parceria que salvaguarda direitos autorais dos artistas Inforpress CCP promove ciclo de cinema ambiental para sensibilização da sociedade civil

Des leaders de l’opposition réaffirment leur opposition à la candidature du président Ouattara


  15 Octobre      29        Politique (16114),

   

Abidjan, 15 oct 2020 (AIP)- Des leaders de l’opposition ivoirienne ont animé un meeting, mercredi 14 octobre 2020, à la maison du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à Daloa, pour réaffirmer leur opposition à la candidature du président Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Des militants du PDCI-RDA, RACI, FPI, COJEP, de l’URD, de LIDER et de l’UDPCI ont déclaré s’être réunis « pour dire non à la candidature du président Alassane Ouattara à un troisième mandat » au moment où la Commission électorale indépendante (CEI) a lancé la campagne pour l’élection du président de la République.

Pour un leader local du FPI, Kamé Kamé Guillaume, « il est temps que les exilés regagnent la Côte d’Ivoire pour apporter leur contribution au développement du pays », quand le vice-président de la plate-forme de l’opposition à Daloa, Kouakeu Émile Depardieu, affirme que « la victoire sera pour l’opposition ».

Quatre candidats ont été retenus officiellement par le Conseil constitutionnel pour briguer la magistrature suprême le 31 octobre prochain. Il s’agit du président sortant Alassane Ouattara (RHDP), Henri Konan Bédié (PDCI-RDA), Pascal Affi N’Guessan (FPI) et de Kouadio Konan Bertin (indépendant), rappelle-t-on.

(AIP)

ss/ask/kp

Dans la même catégorie