APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Elections au Niger : Le Président de la CENI rencontre les observateurs nationaux et internationaux


  24 Décembre      16        Société (27691),

   

NIAMEY, 24 déc (déc) – Le Président de la Commission Electorales Nationale Indépendante (CENI), Me Issaka Souna a présidé, ce jeudi 24 décembre au palais des congrès de Niamey, une rencontre avec les observateurs nationaux et internationaux déployés au Niger dans le cadre des élections législatives et présidentielles prévues pour se dérouler le dimanche 27 décembre 2020.

La rencontre de ce jour vise à partager avec les observateurs le contenu du dispositif législatif, de l’encadrement juridique des élections au Niger, le déploiement de l’administration électorale dans le pays, la logistique qui est en cours, la formation, le recrutement des membres des bureaux de vote, les lieux d’implantations des bureaux de vote, les mesures de sécurité prises ainsi que la compréhension des différents guides d’observateurs et superviseurs.

‘’Il y aura aussi besoin d’apprendre sur le terrain certaines dispositions en grandeur nature’’ dira le Président Issaka Souna.

‘’Autant la CENI souhaite le respect de toutes les dispositions en matière de la loi, autant elle souhaite que les personnes qui suivent le processus électoral puissent connaître le contenu des textes afin de mieux évaluer leur application sur le terrain’’ a-t-il ajouté.

Il a, par ailleurs, émis le souhait que ces élections soient ‘’une vitrine de transparence, mais en même temps que les observateurs soient des femmes et des hommes qui observent, notent et font la réédition de ce qu’ils ont vu de manière objective. L’observateur n’est pas indifférent, mais il est neutre, avec une certaine distance qu’il observe de manière absolue entre les différents acteurs et l’exigence de l’application des lois’’.

En tant qu’organe de gestion des scrutins, ‘’nous ne demandons pas l’indulgence des observateurs, nous leur demandons leur neutralité et l’application pure et simple de la loi telle qu’elle existe’’ a martelé le Président de la Commission électorale.

‘’La CENI est toute disposée à offrir aux observateurs toutes les commodités qu’elle peut leur donner’’ a assuré Me Issaka Souna.

Il s’est surtout félicité de la présence de ‘’toutes ces personnes, venues nous aider à parfaire cet exercice jamais achevé de réalisation d’opérations électorales’’.

Pour les élections du Niger, le cycle électoral prévoyait essentiellement deux scrutins, les élections locales qui se sont déroulées le 13 décembre, et les élections présidentielles premier tour, couplées avec les législatives pour lesquelles la date de réalisation est le 27 décembre.

Au niveau de la CENI, ‘’nous sommes en pleine préparation et nous pensons que nous sommes dans les délais et comme dans toutes les circonscriptions électorales, il y a des cadrages et des ajustements à faire jusqu’à la dernière minute’’ a précisé le Président de la CENI.

‘’Nous pensons que nous avons parcouru la meilleure partie du chemin, mais aussi nous avons eu la malchance que ces élections coïncident avec des évènements inattendus comme la pandémie du Covid19 et qui, d’une certaine façon, déstabilisent l’organisation du scrutin’’ a-t-il rappelé.

Cette journée d’échange sera ponctuée par des présentations par les membres de la CENI, du cadre juridique et institutionnel des élections au Niger, de la présentation de la CENI, elle-même, ainsi que du contexte national, notamment les aspects socio-politiques et sécuritaires.

En plus des observateurs nationaux, l’on notait la présence des observateurs de la CEN SAD, du Conseil de l’entente, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de l’Union Africaine, de la CEDEAO et des Organisations des Droits Humains.

Cette rencontre s’est déroulée en présence du Chef de la délégation de la CEN SAD, l’ancien Chef d’Etat malien Dioncounda Traoré.

Dans la même catégorie