GNA HUAWEI introduces huge storage, stellar audio setup Y6s smartphone GNA NPP’s number one position is a step forward- Veep GNA ARB Apex Bank opens branch in Koforidua ANP Dr Abdallah Souleymane candidat investi par le parti ‘’Niger en Avant’’ candidat aux élections présidentielles 2020-2021. ANP Fin à Zinder de l’atelier de sensibilisation des Médias sur la participation politique des femmes ANGOP Covid-19: Angola regista 197 novas infecções GNA Eastern Regional NABCO trainees celebrate two years of working GNA I wish you die in prison-Judge to convict who defiled his two-year-old granddaughter GNA Cocoa Management System is an innovation for smooth implementation of Cocoa Farmers’ Pension Scheme -Veep AIP Côte d’Ivoire: COMMUNIQUE DU MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE

ETAT CIVIL : LA MAIRIE DE DIOURBEL SE PRÉPARE À UNE RECONSTITUTION DE SES REGISTRES


  17 Octobre      11        Société (24141),

   

Diourbel, 16 oct (APS) – La mairie de Diourbel envisage de reconstituer un partie de ses registres perdus au moment du déménagement de son service d’état civil, a indiqué vendredi l’édile de la capitale du Baol, Malick Fall.

« Nous allons créer d’autres registres avec la reconstitution d’ici trois mois, pour être opérationnel à tous les niveaux. Seuls les registres de 1973 à 2019 sont disponibles », a-t-il dit au cours d’un point de presse.

Depuis quelques jours, le service d’état civil de Diourbel a du mal à délivrer des documents, le procureur de Diourbel ayant interdit à l’officier d’état civil de délivrer des extraits de naissance sans se baser sur un registre.

« Le procureur nous a adressé une lettre pour la reconstruction qui normalement va se dérouler d’ici trois mois avec le gouverneur et [lui]. Lorsque tout cela sera fait, on pourra continuer à signer tous les extraits convenablement », a dit l’édile.

L’officiel d’état civil est accusé d’usage de faux, « alors que le président du tribunal lui avait demandé auparavant de signer les actes de naissance avec les cartes d’identité, ce qu’il a fait », a déploré Malick Fall.

L’officier d’état civil, face à cette situation, a refusé de signer des actes de naissance « depuis deux ou trois jours », causant des désagréments aux populations.

« Nous nous sommes réunis, le procureur, le président et moi, nous sommes tombés d’accord pour que ultérieurement, s’il y a des registres, on signe. Il nous demande de respecter la loi », a relevé Malick Fall, qui rassure que la question de l’état civil « occupe une place importante dans le mandat de la mairie » de Diourbel.

La municipalité a entamé, dans ce cadre, un programme de modernisation avec l’informatisation de son état civil depuis 2016. Il est aussi prévu la construction d’un nouveau bâtiment R+1 pour répondre aux besoins des citoyens.

« Nous allons nous réunir bientôt pour essayer de trouver une solution pour sauvegarder ce qui reste de ces registres, avoir un archiviste bien formé et bien garder ces registres », a promis le maire.

Dans la même catégorie