ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

FDS et société civile renforcent leurs capacités sur le respect des droits de l’homme en période électorale


  24 Août      17        Politique (11478),

   

Man, 24 août 2020 (AIP) – Des représentants des Forces de défense et de sécurité (FDS), et de la société civile et autres ont renforcé lundi 24 août 2020 à Man leurs capacités sur le droit international humanitaire et le respect des droits de l’homme en période électorale.

Cette caravane d’informations est organisée par la Coordination africaine des droits de l’homme pour les armées (CADHA), en collaboration avec l’état-major général des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), l’appui technique et financier de la Grande Bretagne.

« L’objectif est de renforcer les capacités des éléments des FDS, du corps préfectoral, des acteurs du mécanisme conjoint de suivi des cas de violation des droits de l’homme, y compris les leaders communautaires sur les droits de l’homme, le respect de l’Etat de droit et la protection des personnes vulnérables », a expliqué le coordonnateur général de la CADHA, Diaby Bakary.

Il a ajouté que ces travaux permettent aux participants de s’instruire sur les règles de protection des femmes, des enfants, des réfugiés, déplacés internes ainsi que toute autre personne ayant des besoins spécifiques.

Des communications ont porté également sur le processus électoral, les mécanismes électoraux, l’utilisation des mécanismes de prévention et de réponse aux violences sexuelles, y compris les violences basées sur le genre, en période électorale.

« Il revient aux FDS d’observer les différents principes établis par les droits de l’homme et le droit international humanitaire afin d’épargner aux populations les souffrances, avant, pendant et après les élections générales », a affirmé le représentant le préfet de région et du département de Man, Yao Kantini. Il a ajouté que les FDS sont des protecteurs des personnes et de leurs biens et qu’elles ne sont pas les adversaires, ni les ennemis des populations.

Par ailleurs, le commandant de la première compagnie du bataillon de sécurisation de l’Ouest, le capitaine Sanou Aboubakar, a, au nom de l’ensemble des FDS, salué cette formation. Il a estimé qu’elle va contribuer à leur donner des atouts pour éviter les bavures, dans le cadre de leurs missions pour les élections à venir.

« Surtout que nous participons à des missions, cet atelier va nous permettre d’avoir une image respectable à l’extérieur », s’est-il convaincu.

Dans la même catégorie